Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

19 févr. 2018

Mission Bois Belleau BPC TONNERRE FREGATE CHEVALIER PAUL USS Theodore Roosevelt CSG9 Carrier Strike group

Mission Bois Belleau  100 BPC TONNERRE FREGATE CHEVALIER PAUL


Cachet TRODAT V SPID 18 janvier 2018 




En novembre 2013, le porte-avions Charles de Gaulle avait appareillé de Toulon, avec son groupe aéronaval, pour prendre part à la mission « Bois Belleau », appelée ainsi en souvenir de la bataille du même nom, livrée en mai 1918 par le contingent américain, alors arrivé quelques mois plus tôt en France. Mais pas seulement puisqu’il était question, à l’époque, « d’interactions » avec l’US Navy dans le nord de l’océan Indien le golfe arabo-persique.

Quatre ans plus tard, comme le Charles-de-Gaulle est indisponible pour sa refonte à mi-vie, la mission « Bois Belleau 100 » [100 pour le centenaire de la bataille, ndlr] sera donc conduite par le Bâtiment de projection et de commandement (BPC) « Tonnerre », accompagné par la frégate de défense aérienne (FDA) « Chevalier Paul ».

Ce groupe amphibie a ainsi appareillé de Toulon, ce 21 novembre, pour un déploiement de plusieurs mois en Méditerranée et dans l’océan Indien.


Pour rappel, le BPC Tonnerre est rentré des Antilles, où il a porté assistance aux populations sinistrées par l’ouragan Irma, qu’à la fin du mois d’octobre. L’État-major des armées y voit la confirmation de la « capacité d’action » de ce type de navire pour « apporter une réponse graduée et adaptée face aux crises. »

Pour ce déploimement de longue durée, le BPC Tonnerre a embarqué à son bord un élément tactique de la 9e Brigade d’Infanterie de Marine (BIMa) ainsi que 6 hélicoptères de la Marine nationale et de l’Aviation légère de l’armée de Terre (ALAT).

TAD manuel SPID ROISSY 16-2-2018

Cette mission « Bois-Belleau 100 » a plusieurs objectifs. Le premier est qu’elle doit permettre de « renforcer les moyens alliés présents dans la région ». Ainsi, le BPC Tonnerre et la FDA Chevalier Paul agiront « en soutien des différentes coalitions dans lesquelles la France est engagé. »


Au verso Trodat V SPID 10216 4 FEV. 2018 date de traitement du courrier à bord

Le second objectif est de renforcer « l’autonomie d’appréciation de situation » de la France ainsi que sa « capacité à contenir les menaces, à anticiper et à répondre aux crises » en Méditerranée et dans l’océan Indien, où les deux navires français passeront sous le contrôle opérationel américain, en l’occurence celui de la Ve Flotte de l’US Navy.

En effet, dans cette région, le BPC Tonnerre assurera la permanence des capacités amphibies, entre deux relèves de navires d’assaut amphibie américains. Le Charles-de-Gaulle fit de même en 2016, quand il prit la tête de la Task Force 50, alors que l’US Navy n’avait plus de porte-avions dans le golfe arabo-persique.

« Ce déploiement conjoint permettra de prépositionner une capacité opérationnelle amphibie importante dans une zone d’intérêt stratégique commune afin de contribuer, aux côtés de nos partenaires régionaux, à la sécurité et à la stabilité de la région », explique l’EMA. « Il marque ainsi une nouvelle étape dans la coopération entre les forces armées françaises et américaines et illustre le haut niveau d’interopérabilité atteint », ajoute-t-il.



Chevalier Paul


Le 27 janvier 2018, 18 jeunes expatriés français ont eu l’opportunité de suivre leur « Journée de Défense Citoyenneté » (JDC) à bord de la frégate de défense aérienne (FDA) Chevalier Paul en escale à Bahreïn après trois semaines de participation à l’opération Chammal au sein du Carrier Strike Group 9 (CSG9) autour du porte-avions USS Theodore Roosevelt.

Durant cette journée, ils ont assisté à des conférences consacrées à la Défense et la citoyenneté, dispensées par Madame Sophie Guegan, consul-adjoint à l’ambassade de France à Bahreïn et par le major David, assistant de l’attaché de défense non résident.

Des témoignages de marins du Chevalier Paul autour du thème de la nouvelle campagne de recrutement « Ensemble nous sommes marins » ainsi qu’une visite du bord leur ont également permis de découvrir la Marine nationale de l’intérieur, de s’immerger dans la vie à bord d’un bâtiment et de rencontrer des marins de surface.

Monsieur Jean-Philippe Fabregas, premier conseiller à l’ambassade de France a conclu cette journée.




Le 26 janvier 2018, la frégate de défense aérienne (FDA) « Chevalier Paul » a achevé trois semaines de participation à l’opération Chammal au sein du groupe aéronaval articulé autour du porte-avions américain USS « Theodore Roosevelt », déployé dans le golfe arabo-persique. Durant cette période, le Carrier Strike Group 9 (CSG9) a notamment assuré des missions d’appui aérien sur le théâtre irako-syrien, dans le cadre de l’opération Inherent Resolve contre Daech.


Le « Chevalier Paul » a assuré les fonctions de protection du porte-avions et de contrôle de ses aéronefs projetés, habituellement dévolues à un cruiser américain. Une courte phase de montée en puissance et de rappel des procédures propres au CSG9 ont permis au « Chevalier Paul » de s’insérer pleinement dans les opérations du groupe et d’atteindre une totale
interopérabilité.



Le « Chevalier Paul » a pris le 19 janvier le commandement de la défense aérienne de la force. Grâce aux capteurs et systèmes d’armes performants du bâtiment, l’équipage a pu prévenir toute action agressive pouvant nuire à la bonne mise en œuvre des aéronefs du porte-avions américain.
Sources 

http://www.opex360.com/2017/11/21/le-bpc-tonnerre-et-la-fregate-chevalier-paul-ont-appareille-pour-la-mission-bois-belleau-100/

http://www.colsbleus.fr/articles/10366


http://www.colsbleus.fr/articles/10361

Aucun commentaire: