Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

9 févr. 2018

Humour dans le carré par Donec 9 février 2018 Gabriel Garcia Marquez

Gabriel Garcia Marquez 


Bonjour la compagnie,

Gabriel Garcia Marquez a écrit un roman de folie « Cent ans de solitude ». Que tous ceux pour lesquels l’utilité d’un livre ne se limite pas à caler les meubles doivent l’avoir lu.



Ouvrage coloré, il nous entraine sur les traces d’une famille riche en colonels, filles lumineuses, meurtres et ambitions avec un indiscutable réalisme sud américain. Le tout est ponctué de coups d’états, de guerres civiles et d’ambitions qui font le sel de la vie.

Je vous livre un petit extrait traitant de la différence entre conservateurs et libéraux avec un humour qui vaut son pesant de cacahouètes.

« Comme Auréliano à cette époque avait des notions très confuses des différences entre conservateurs et libéraux son beau père les lui simplifia en quelques leçons. Les libéraux lui expliquaient-ils, étaient francs-maçons : gens aux mauvais instincts, partisans de pendre les curés, d’instaurer le mariage civil et le divorce, de reconnaître les mêmes droits aux enfants naturels et légitimes, de faire éclater le pays par un système fédéral qui dépouillerait le pouvoir central de ses prérogatives. Au contraire, les conservateurs qui tenaient le pouvoir directement de Dieu lui-même, veillaient à la stabilité de l’ordre public et de la morale familiale ; c’était les défenseurs de la foi du Christ, du principe d’autorité, et ils n’étaient pas disposés à permettre que le pays fut écartelé en collectivités autonomes ».



Tout est dit

A la semaine prochaine

Donec

N’oubliez pas, Donec a un blog : donec.eu

Aucun commentaire: