Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

8 nov. 2017

Beautemps-Beaupré retour à Brest pour une cure de Jouvence novembre 2017

Le Beautemps-Beaupré de retour à Brest


Après presque dix mois de mer, le BHO « Beautemps Beaupré » accostera à Brest le 16 novembre 2014. Parti le 27 janvier pour compléter la connaissance hydrographique et océanographique dans le golfe d’Oman, dans le golfe arabo persique, ainsi que dans le canal du Mozambique (Comores, Madagascar, Mayotte), l’équipage du bâtiment et les 4 ingénieurs et 17 officiers mariniers hydrographes du SHOM embarqués (opérateur public pour l'information géographique maritime et littorale de référence), ont permis de mieux connaitre les caractéristiques de ces zones, d’obtenir les informations nécessaires à la mise à jour de cartes marines anciennes ou de zones non hydrographiées et de mener des actions de coopération avec les services hydrographiques des nations riveraines.









Aux Emirats Arabes Unis 


Déployé dix mois par an, le bâtiment hydrographique et océanographique (BHO) Beautemps-Beaupré a besoin de points d’appui solides pour maintenir dans la durée la pleine disponibilité de ses installations. Ce soutien, il l’a trouvé à la base navale française aux Emirats Arabes Unis, où il a effectué cinq escales au cours des quatre mois qu’il a passés dans le golfe Arabo-Persique.

Confronté à une chaleur et une humidité intenses, employé à ses limites, le BHO a profité de l’investissement et de l’expertise des marins de la base navale pour continuer sans relâche sa mission hydrographique.







Le Beautemps-Beaupré à Djibouti


Depuis le 19 septembre, le Bâtiment hydrographique et océanographique (BHO) Beautemps-Beaupré effectue des levés hydrographiques au large de Djibouti. Ces travaux, réalisés dans le cadre des accords de coopération entre les deux États, se sont poursuivis pendant l’escale réalisée du 22 au 24 septembre 2017. Un hélicoptère Puma de l’armée de l’Air a notamment apporté son concours pour permettre aux équipes du Beautemps-Beaupré de procéder à un travail de recalage de carte marine sur le terrain. Cette escale a été également l’occasion de programmer des exercices avec les forces françaises basées à Djibouti.
Le Beautemps-Beaupré a ainsi réalisé un entraînement conjoint le 26 septembre 2017. 



Dans la matinée, grâce au concours d'un Super-Puma de l’armée de l’Air, les commandos marine ont pu effectuer des exercices de corde lisse et de treuillage à bord du bâtiment. Le Beautemps-Beaupré a ensuite conduit un exercice de visite grandeur nature sur un boutre djiboutien, suspecté fictivement de transport illégal d'armes et dont l’équipage était simulé par des fusiliers marins du détachement de la Force des fusiliers marins et commandos marine (FORFUSCO) stationné à Djibouti. La conduite d’un tel exercice avec ce type d’embarcation permet de se confronter de manière réaliste à l’environnement du golfe d’Aden.

Aucun commentaire: