Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

19 oct. 2017

BB Maine CEP centre expérimentation Pacifique Bâtiment base El Mansour

Bâtiment Base Maine 


C'est à la Marine qu'échoit,entre 1964 et 1966, la conduite des missions logistiques et d'intendance indispensables à la construction des sites du polygone de tirs. Durant les premières années d'installation et d'activité du CEP plus de cent navires (petits et gros tonnages) monteront à l'assaut des atolls, débarquant sans relâche leurs cargaisons de matériels. faisant la navette entre la Métropole, des rotations entre les îles.

Le Maine (ex-El Mansour) de 6000 tonnes, le Médoc (ex-Sidi Ferruch) et le Morvan (ex-Sidi Mabrouk) de 5300 tonnes, la Maurienne (ex- Brazza) et la Moselle (ex-Foucauld) de 8700 tonnes armés respectivement en 1966 et en 1965.

Il est acquis par la" Royale "et transformé en Batiment Base sous le N° de coque A 611 et quitte Brest sous le nom de "Maine" et sera pendant onze ans en Polynésie Française pour être le soutien des personnels civils des centre d'essais du Pacifique.


L'agence postale est ouverte le 8 janvier 1965 à bord de l'ex-paquebot EL Mansour  de 5425 tonnes transformé en bâtiment base pour le centre d'expérimentation du Pacifique (C.E.P.) et fermé le 31 décembre 1974

Après la commande de l'El Kantara, à la fin de l'année 1931, la Compagnie de navigation mixte annonce un bénéfice de 3821335,53 francs, dû à sa bonne gestion. Continuant son programme de constructions, elle fait construire par des chantiers français, deux nouveaux paquebots afin de compléter la remarquable série des El. El Mansour et El Djezair seront construits par les Forges & chantiers de la Méditerranée à La Seyne-sur-Mer.

Paquebot El Mansour 
El Mansour est lancé le 22 octobre 1932. Il a une jauge brute de 5 835 tonneaux et un port en lourd de 1 555 tonnes. Sa longueur hors tout est de 121,70 m pour une largeur de 16,47 m et un creux de 7,25 m. C'est le plus important bâtiment construit pour la CNM à ce jour. Il est équipé de deux groupes de turbines Parsons à engrenage simple réduction, d'une puissance de 12 000 chevaux à 180 tours-minute. Sa vitesse de service est de 20 nœuds pour une puissance correspondant à 8 500 chevaux et à une allure de 160 tours-minute avec une consommation de 5 050 kilos de mazout par heure.Il sera livré par les chantiers navals de La Seyne le 29 avril 1933 et sera mis en service, le 21 mai de la même année, sur la ligne de Port-Vendres, Alger, Port- Vendres-Oran,




Le bâtiment fut condamné puis coulé en avril 1974. 


On connait deux empreintes de timbres à date manuels  et deux empreintes de timbre à date mécaniques avec lignes ondulées.

Sources 

Histoire de la Poste navale Jacques Mériaux

http://maitres-du-vent.blogspot.fr/2010/09/paquebot-el-mansour-de-la-compagnie-de.html

Merci à René pour la CP


Aucun commentaire: