Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

16 sept. 2017

les machines à affranchir de Alfred Faure Crozet TAAF

les machines à affranchir de Alfred Faure Crozet TAAF

Une machine à affranchir permet d'optimiser la procédure de traitement du courrier. Elle permet aussi la gestion de l'image de l'entreprise par l'impression d'un message publicitaire ou d'une image.

Ce sont 1500 lettres qui étaient déposées en moyenne chaque mois à la Gérance Postale. Les machines devaient apporter une aide à l'oblitération des plis. L'ancien modèle manuel de machine la SECAP et une machine électrique plus récente de marque SATAS.

A partir de 1975, on voit la mise en service d'oblitérations mécaniques SECAP, flammes à gauche, aux TAAF. 


31 mars 1975 mise en service Flamme machine SECAP Grand Albatros parade nuptiale 
 sans nom de l'archipel 


Il n'y a pas d'indication du bureau ni de date sous le cadre (type I). 

Certaines couronnes seront modifiées en 1977 pour inclure le nom de l'Archipel ou du territoire en plus du nom de la base. 

Flamme Crozet mise en service le  1-1-1976

Des empreintes similaires seront mises en service en 1981 avec bureau et date sous le cadre (type II).

Introduction de la date sous l'illustration Alfred Faure 8-4-08 Crozet TAAF 
depuis le 1-01-1981


Machine SATAS



La machine SATAS est liée à l'Orque  Alfred Faure Crozet 18.12.94 TAAF

Le timbre à date est de 23 mm et comporte à droite 5 lignes ondulées.




Les machines SATAS acquises en 1991 avait été mise en service en 1992 (le 16 mai 1992 à Kerguelen) pour remplacer les machine manuel SECAP






 SECAP  : Société d’Études et de Construction d’Appareils de Précision.

- Fondée en 1932, voire dès 1928 avec une ou plusieurs faillites, cette société travaille sous licence Pitney Bowes depuis sa création en 1974.
- De 1974 à 2003, elle vendra ses propres productions,

- En 2003, elle est rachetée par Pitney Bowes.





Patrick FONTOIN, le Gérant postal de la base Alfred Faure, a redessiné à l’aide d’un logiciel de dessin assisté par ordinateur les flammes d’oblitération mécaniques de Crozet. 


Empreinte informatique de la SATAS 27.3.17 avec code barre 


Après proposition, puis validation par le directeur de la Philatélie des TAAF, un pli spécial d’inauguration et de première utilisation des flammes numériques a été réalisé pour chaque flamme.
Ces plis ont été réalisés en séries limitées et numérotées à partir de zéro heure le dix-sept août deux mille quatorze. 

Empreinte informatique de la SECAP  27.3.17 avec code barre 


Les nouvelles flammes numériques sont plus nettes et plus lisibles, elles sont également protégées par l’inclusion d’un code barre unique à chaque oblitération. Ce code barre renferme différentes informations qui peuvent être vérifiées à la gérance postale, laquelle enregistre les données incluses dans le code barre.

Site du district de Crozet 






Aucun commentaire: