Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

27 août 2017

Charles de Gaulle un beau pli arrêt technique

Charles de Gaulle un beau pli

Pour ceux qui s'ennuient du porte-avions Charles de Gaulle en arrêt technique à Toulon, j'ai trouvé ce très bel article sur LeMonde.fr avec des photos magnifique de Patrice Terraz 
Porte-avions « Charles-de-Gaulle » : une rénovation à 1,3 milliard d’euro
Photos Patrice Terraz
« En décembre 2016, nous sommes revenus d’une mission très compliquée en Méditerranée, j’ai ramené l’équipage au complet ainsi que les avions. Le sentiment de satisfaction que j’ai alors éprouvé a écrasé tous les autres. » En ce début du mois de juin, sur la base navale de Toulon, le commandant du Charles-de-Gaulle, Eric Malbrunot, évoque les trois mois et demi passés au large, où les Rafale ont décollé sans relâche du porte-avions pour bombarder notamment les positions de l’organisation Etat Islamique à Mossoul, aux côtés des Américains, dans le cadre de la mission « Arromanches 3 ». « Ce n’était pas évident, nous étions partis pour deux mois, la mission s’est prolongée de quinze jours, puis d’un mois, il a fallu gérer cela avec l’équipage. »


Flamme Charles de Gaulle 18-5-2001


Photos Patrice Terraz

Dans quelques semaines, ce poste sera équipé d’écrans tactiles et surtout d’une table tactique permettant de suivre en temps réel l’ensemble des éléments mobiles, bateaux, avions, sous-marins, hostiles ou non, évoluant dans la zone et de les identifier. Fini les relevés à la main et le papier calque posé sur les cartes pour connaître la situation, place au numérique avec des logiciels collectant et analysant instantanément les données des nouveaux radars et capteurs qui seront installés. Pas moins de 200 kilomètres de câbles seront nécessaires pour relier les différents équipements. « Avec toutes ces transformations, il faut veiller à ne pas alourdir le poids du bateau et donc retirer tout ce qui ne sert plus, souligne un marin, cela nécessite une très grande préparation en amont. »
 

Certes, le porte-avions n’en est pas à son premier arrêt, mais c’est la première fois que l’opération prend une telle ampleur. Aussi, dès 2012, cinq ans avant le début des travaux, les conditions générales de cette rénovation ont été fixées. En tant que maître d’ouvrage, la direction générale de l’armement (DGA) a confié la maîtrise d’œuvre du chantier au groupe de construction naval DCNS avec une contrainte : réaliser cette modernisation en un temps très contraint de dix-huit mois, alors que les Américains mettent quatre ans pour un coût trois fois plus élevé. « Il a fallu coordonner des milliers de tâches quotidiennes dans des espaces qui se réduisent », raconte l’une des responsables du chantier de DCNS. Tout un village industriel a été créé autour du bateau, avec des zones de stockage du matériel, mais aussi des bâtiments pour loger l’équipage ainsi que des restaurants, Le Grand Charles, avec 1 600 couverts par jour, et Le Petit Charles, réservé le soir au personnel de service. L’impératif est la rapidité. « Nous avons basculé les 1 400 postes d’ordinateurs du bateau vers les bâtiments en deux nuits », se souvient un technicien.


http://www.lemonde.fr/grands-formats/visuel/2017/06/23/porte-avions-charles-de-gaulle-une-renovation-a-1-3-milliard-d-euros_5150199_4497053.html

Aucun commentaire: