Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 juil. 2017

L'ASTROLABE patrouilleur austral P800

L'ASTROLABE : baptême à Concarneau

Le soutien et le MCO initial du PLV (Polar Logistic Vessel) L'Astrolabe ont été confiés aux chantier Piriou, dans le cadre d'un marché d'une valeur de 8,7 millions d'euros.Le bateau qui sera livré à la fin de l'été pour  être engagé dès R0  en fin d'année




Commandé par les TAAF, il sera basé à La Réunion.





La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, sera à Concarneau ce mercredi pour inaugurer le nouvel "Astrolabe", le navire polaire des Terres australes et antarctiques françaises. Le patrouilleur "l'Astrolabe" va rejoindre dès cet automne, et après une première escale à La Réunion, sa nouvelle zone d'affectation australe. Il effectuera des missions de ravitaillement des stations polaires antarctiques et de patrouille dans la zone économique exclusive des Terres australes et antarctiques françaises. Les deux équipages qui se relaieront à bord seront issus de la Marine nationale.

Long de 72 m, il peut soutenir l'activité de 60 personnes pour des missions d’une durée de 35 jours et transporter 1200 tonnes de fret. Il dispose d'une plateforme hélicoptère. En marge de l'inauguration, Annick Girardin visitera les chantiers Piriou où a été construit le navire avant de dîner avec des acteurs du monde de la recherche et de l'innovation dans le domaine maritime.


© LeTélégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/concarneau/concarneau-la-ministre-des-outre-mer-inaugure-l-astrobale-ce-mercredi-11-07-2017-11592494.php#oKDhjQvO3yRqFXLo.99





La coque de L’Astrolabe est arrivée le 18 janvier à Concarneau (photo Le marin). Longue de 72 mètres pour 16 de large, elle a été construite en sous-traitance au chantier Crist à Gdansk (Pologne).











Capable d’assurer des missions d’une durée de 35 jours à 12 nœuds et de transporter 1 200 tonnes de fret, L’Astrolabe a été conçu pour effectuer des missions de surveillance des mers australes, mais aussi pour assurer sous la conduite de l’Institut polaire Paul-Émile Victor le ravitaillement de la base Dumont d’Urville, en Antarctique, à raison de 120 jours par an.






sources :


http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/02/27/le-mco-du-patrouilleur-polaire-l-astrolabe-confie-a-piriou-p-17708.html












Aucun commentaire: