Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

19 mai 2017

Humour dans le carré par Donec 18 mai 2017 cinéma festival de Cannes

Le Ciné quel bonheur!


Bonjour à tous,

Le cinéma est un incontournable moyen de culture et de dépaysement. Cet art illustre la mondialisation en marche. Nombre de créations sont d’une exceptionnelle qualité.




Dans ce fourmillement de chefs d’œuvre certains ne manquent pas d’être particulièrement attachants. Il y a quelques jours j’ai découvert une pépite : « the Hill » affublé pour les Français d’un titre ridicule « la colline des hommes perdus ».
Dans ce film de 1965, Sean Connery a laissé sa défroque d’agent 007 pour revêtir l’uniforme d’une mauvaise tête. Cinq soldats déserteurs ou coupables vont subir la vindicte de trois sous officiers qui doivent assurer leur rédemption militaire. 




Nous sommes dans l’armée anglaise où le cérémonial militaire est fascinant. Le sergent major, tortionnaire en chef est interprété par un Harrys Andrews haut en couleur et plus vrai que nature. Ce film n’est pas seulement un brulot antimilitariste mais c’est aussi la rencontre d’égos chauffés à blanc. Scène d’anthologie, la prison se mutine et par la force de sa volonté Harrys Andrews règle le problème avec cynisme et humour. Il est bien entendu que cette façon de rééducation des hommes va à contre courant du but fixé.
L’issue de cette confrontation entre sergent pervers et fantassins esclaves ne peut être que la folie et la mort.
Sans doute avec « douze hommes en colère » le film le plus abouti de Sydney Lumet.

A la semaine prochaine

Donec

Aucun commentaire: