Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

30 avr. 2017

Le BASH LOIRE en construction aux Chantiers Piriou de Concarneau

Le BASH LOIRE en construction aux Chantiers Piriou de Concarneau

photo (c) JM Bergougniou


La Direction générale de l’armement (DGA) a 

confirmé le 11 octobre 2016 au groupement Chantiers PIRIOU-KERSHIP-DCNS, la réalisation de deux Bâtiments de soutien et d’assistance hauturiers (BSAH) destinés à la marine nationale. Cette commande complète celle de deux bâtiments passée l’année dernière et porte comme prévu à quatre le nombre de bateaux du programme BSAH. Les deux premiers seront livrés en 2018 et les deux qui viennent d’être commandés seront livrés en 2019.

















Les BSAH assureront trois types de missions : le soutien des forces (remorquage d’antennes, de cibles, accompagnement de bâtiments de surface et de sous-marins), la sauvegarde des personnes et des biens (sauvetage en mer, assistance à navires en détresse, protection de l’environnement) et le soutien de région (remorquages d’engins, travaux dans les ports militaires…).



Utilisant des technologies civiles éprouvées dans les activités offshores, les BSAH seront longs de 70 mètres, larges de 16 mètres et déplaceront à pleine charge 2 665 tonnes avec une puissance de propulsion de 5 200 kilowatts. Ils pourront embarquer un équipage de 17 marins et 12 personnels supplémentaires. Ils seront capables de mettre en œuvre des engins sous-marins téléopérés.



Les BSAH seront affectés aux ports de Brest et Toulon et porteront des noms de fleuves français. Ils s’appelleront respectivement : Loire, Rhône, Seine et Garonne.

Communiqué de la DGA, 14/10/16


BSM LOIRE 
Mise sur cale le 9 juillet 1965, la Loire, a été mise à flot le 1er octobre 1966 et admise au service actif le 17 octobre 1967. C'est le cinquième et dernier d'une série de bâtiments initialement destinés au soutien logistique d'une force navale. A ce titre, la Loire a toujours eu pour mission principale le soutien et le commandement d'une Force de Guerre des Mines déployée, et l'entretien des bâtiments qui la composent au port base.
photo carte postale CMT Céphée BSM LOIRE d'après photo (c) JM Bergougniou




Pour réaliser cette mission, la Loire dispose d'ateliers spécialisés qui lui permettent d'intervenir tant sur les matériels électroniques complexes mis en oeuvre par les chasseurs de mines tripartites de type Éridan que sur leur coque en combiné verre-résine et autrefois sur les chasseurs de type Circé, sans oublier l'ensemble des installations communes à tous les types de bâtiments qui apprécient les compétences des ateliers mécanique générale, chaudronnerie, armes...

BSM Loire photo (c) JM Bergougniou


En bientôt plus de quarante ans de services, la Loire aura été déployée sur presque toutes les mers : de l'océan Glacial Arctique, pour assurer la police de la Grande Pêche sur les bancs de Terre Neuve, à l'océan Indien où elle supporte par deux fois le déminage du canal de Suez, et deux autres fois celui du golfe Persique, l'histoire atypique de la Loire sera toujours associée à des noms de constellations, ceux des dragueurs et chasseurs de mines dont elle a toujours été la "Maman". La Loire avait pour ville marraine Saint-Etienne dans la Loire.
La Loire est mise en réserve le 7 septembre 2009. Son retrait définitif du service actif a lieu le 24 octobre 2009.


BSM LOIRE photo (c) JM Bergougniou

Par décision du 30 novembre 2009, la Loire est condamnée et sa coque, destinée à la déconstruction, prend le nom de Q853.

BSM LOIRE photo (c) JM Bergougniou

Fanal sur la Loire photo (c) JM Bergougniou

Aucun commentaire: