Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

31 mars 2017

Donec : éleve Nicolas au tableau

Donec : élève Nicolas au tableau


Bonjour à tous,

« En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin » nous prévenait Nicolas de Chamfort à la veille de la Révolution.



Je ne m’expliquais pas bien cet aphorisme et j’aurais aimé avoir un exemple concret que l’actualité m’a offert tout récemment.
Un de nos plus brillant homme d’état s’est fait prendre le bras dans la confiture jusqu’au coude par un palmipède qui se mit à battre des ailes et faire un boucan d’enfer. Alors que tous annonçaient la fin de sa carrière politique, notre grand homme ne se démonta pas, traita par le mépris ces accusations et poursuivit son chemin.




Comme le Palmipède réitérait ses accusations, notre héros, haussa le ton, évoqua un cabinet noir comme à l’heureux temps de la Reynie ou de Sartine et parla d’autre chose.
Curieusement la multitude qui avait soutenu le Canard vira de bord lof pour lof, le destinant à être servi laqué ou accompagné d’oranges et plaignant le malheureux, victime de la vindicte de politiciens véreux.

Le mot du beau Nicolas était ainsi vérifié !

A la semaine prochaine
Donec

Aucun commentaire: