Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

17 févr. 2017

Humour dans le carré par Donec Profession de foi

Humour dans le carré par Donec Profession de foi


Bonjour à tous,

Vous connaissez Bernard Dimey, le copain de Brassens et de Mouloudji, il nous a concocté des petits poèmes, je ne vous dis que ça.
En voilà un, vous m’en direz des nouvelles



Les p’tits plaisirs du jour, les plaisirs de la nuit
Le café du matin, la première cigarette
Une bouffée perdue d’accordéon musette,
Le verre de beaujolais pour noyer ses ennuis,
L’om’lette aux champignons le soir à la campagne,
Le feu dans la ch’minée et l’odeur du calva,
Ca vaut tous les châteaux qui s’écroulent en Espagne
Et quand tout va très mal, moi je vous dis ça va.
Le camembert du siècle et le verre de Chirouble
La douzaine de belons échappée du panier,
Le sourire d’une fille qui sans raison me trouble,
Le coup du père François, le coup de l’étrier.




Les p’tits plaisirs de rien c’est du bonheur quand même
J’en ai tout un folklore et vingt quatre heures par jour
Je promène ma vie sur des chemins que j’aime.
Je ne chante jamais la messe pour les sourds.
Les p’tits plaisirs du jour c’est toi quand tu t’éveilles
Que tu sors de ton rêve et que tes yeux ouverts
Conservent encore un peu d’incroyables merveilles,
Paysages inconnus qu’on regarde à l’envers.
Petit plaisir de rien comme un refrain des rues
Qu’on attrape en passant et qui vous fait trois jours.
Offrez-moi dix fois rien, j’en aurai plein la vue
A chacun ses plaisirs, à chacun ses amours.

Et v’la l’travail
Il est aussi l’auteur de « Syracuse » chanson fétiche d’Henri Salvador

A la semaine prochaine

Donec

Aucun commentaire: