Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

4 janv. 2017

LE MALIN à Europa 11-11-16 Iles Eparses TAAF

LE MALIN à Europa 11-11-16 Iles Eparses TAAF

Guère d'informations sur le passage du Patrouilleur Le Malin aux Iles Eparses...


Passage à Europa le 11-11-2016


20-09-2016
Bâtiment de la flotte française de l’océan Indien, basé à La Réunion, le patrouilleur « Le Malin » a fait une escale remarquée au port d’Antsiranana, depuis vendredi dernier. Il aurait dû venir la semaine dernière mais un changement de programme est survenu. De fait, c’est un rendez-vous attendu par l’équipage du navire. De La Réunion, il a aussi embarqué à son bord une tonne de frets médicaux et scolaires pour la ville d’Antsiranana.
Ce patrouilleur moderne est commandé par le capitaine de corvette Nicolas Flury et comprend 24 membres d’équipage dont des officiers, des officiers mariniers et des matelots.
Cette escale, la première pour le commandant, a été l’occasion pour lui d’être reçu par les autorités locales civiles et militaires et de s’entretenir sur les sujets intéressant l’action d’État en mer, la sécurité maritime et la lutte contre la piraterie.
« Votre passage témoigne l’affermissement de la relation bilatérale entre les deux pays. Même s’il touche le domaine militaire, c’est une grande chose pour la population car la sécurité est la base du développement de notre région », a souligné le chef de région Eddie Tongazara, lors d’une visite de courtoisie effectuée par le commandant du navire et le consul honoraire Daniel Lozes à la résidence à la Place Kabary.
« La mission principale du Malin est la présence dans les eaux de l’océan Indien, et en ce moment, il y a une attention particulière pour Mayotte. Il s’agit aussi d’une visite dans le cadré de la mission de coopération avec les partenaires régionaux dont Madagascar », a affirmé Nicolas Flury, fils d’un officier qui faisait partie des marins qui ont fait escale à Antsiranana, il y a trente ans de cela, à bord du porte-hélicoptères Jeanne d’Arc.
Durant cette escale de quatre jours, des actions de coopération ont été également réalisées au profit des marins malgaches.
Selon les informations obtenues du consul honoraire de France à Antsiranana, Le Malin est construit en 1997 dans un chantier norvégien. Dernier d’une série de douze bâtiments analogues, le patrouilleur Le Malin est à l’origine un palangrier de 1 200 tonnes, arraisonné à l’été 2004 par la marine puis confisqué par l’État français.

Aucun commentaire: