Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

8 déc. 2016

Méditerranée Orientale frégate Jean de Vienne

Méditerranée Orientale frégate Jean de Vienne 2016



Le jeudi 28 juillet, le vice-amiral d’escadre Denis Béraud, amiral commandant la force d’action navale, a fait reconnaître le capitaine de vaisseau Fabrice Berthelot comme nouveau commandant de la frégate anti sous-marine (FASM) Jean de Vienne. Il remplace le capitaine de vaisseau Guillaume Merveilleux du Vignaux.

Le capitaine de vaisseau Fabrice Berthelot possède une solide expérience opérationnelle. Issu de l’École centrale de Lyon, il intègre l’École navale sur titre en 1995. En 2006, il reçoit le commandement du patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant L’Herminier. Il intègre le Collège interarmées de défense en 2008. De 2012 à 2015, il rejoint le Centre d’Excellence des opérations interarmées combinées depuis la mer au sein de l’état-major de l’US Navy à Norfolk. Il débarque aujourd’hui du Bâtiment de projection et de commandement (BPC) Tonnerre dont il était commandant en second.

Au cours de ces deux dernières années, l’activité a été à la fois dense et variée sur le plan opérationnel. La FASM Jean de Vienne a notamment accompagné le groupe aéronaval dans le premier déploiement « Arromanches ». Elle a effectué un déploiement inédit à Brest pendant 3 mois l’hiver dernier pour assurer la sûreté de nos approches face à la recrudescence significative de la présence russe dans nos eaux.

Conçue à l’origine essentiellement pour la défense anti-sous-marine, une FASM peut assurer des missions de protection des sous-marins nucléaires d’engins, de prévention des crises, d’escorte du porte-avions ou d’un groupe de débarquement dans le cadre de la projection de forces et de puissance. Ses capacités de lutte et de détection sont renforcées par celles de ses hélicoptères embarqués. Capable d’intervenir, seule ou au sein d’une force, partout où les intérêts de la France nécessitent un déploiement de la Marine nationale, la FASM répond aux exigences du contexte international : lutte contre la piraterie, le terrorisme, l’immigration clandestine, le narcotrafic, prévention de la pollution et missions d’assistance humanitaire ou d’évacuation de ressortissants.






Aucun commentaire: