Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

3 nov. 2016

B2M Bougainville au Canada Halifax Montcalm Montréal Québec


Le B2M Bougainville en escale à Halifax


 Le comte Louis-Antoine de Bougainville, né le 12 novembre 1729 à Paris et mort dans la même ville le 31 août 1811, est un officier de marine, navigateur et explorateur français. Il a mené en tant que capitaine, de 1766 à 1769, la première circumnavigation officielle française





Flamme en date du 26-10-2016
Bougainville est nommé aide-de-camp de François Chevert, puis est envoyé en 1756 au Canada où il devient aide-de-camp du brigadier-général Louis-Joseph de Montcalm qui venait d’être promu commandant des troupes du Canada.


Flamme en date du 26-10-2016

Il part de Brest sur La Licorne le 3 avril 1756 et arrive avec le dernier contingent majeur envoyé par le gouvernement de Louis XV pour maintenir la colonie. Il participe à tous les engagements majeurs de la guerre de la Conquête, ce conflit opposant la Nouvelle-France à la Nouvelle-Angleterre, notamment les victoires françaises d'Oswego (1756), de Fort William Henry (1757) et de Fort Carillon (1758) où il est blessé.

À l'automne 1758, il passe en France pour demander des renforts pour le Canada, mais il revient au printemps 1759 avec seulement quelques recrues et le grade de colonel. Durant le siège de Québec en 1759, Bougainville est assigné à la défense de la rive nord entre Québec et la Rivière Jacques-Cartier. Montcalm le met à la tête d'une force d'environ 1 000 hommes, dont une unité de 150 cavaliers qui réussira à repousser les tentatives de débarquement anglaises en amont de Québec durant le mois d'août 1759. Mais après le débarquement des troupes britanniques à l'anse au Foulon et le début de la bataille des plaines d'Abraham, il se rapproche de la zone des combats, mais arrive après la fin de la bataille. Après la mort de Montcalm durant la bataille, il dirige le repli des troupes françaises vers le Fort Jacques-Cartier.

Au printemps 1760, le chevalier de Lévis et lui sont de retour aux portes de Québec avec l'armée française où ils infligent, à la bataille de Sainte-Foy, une défaite à l'armée britannique qui se replie dans les murs de la ville. L'arrivée de la flotte anglaise dans le fleuve Saint-Laurent anéantit tout espoir de poursuivre le combat chez les Français. L'armée française se replie de nouveau vers Montréal où Bougainville, bilingue, négocie, dès le 7 septembre la capitulation française avec le général britannique Jeffery Amherst qui n’épargne à cette occasion aucune humiliation à l’armée française




Jeudi 6 octobre 2016, le nouveau B2M (Bâtiment multimission) Bougainville a quitté définitivement la métropole et la cité du Ponant pour rallier son port-base à Papeete qu’il atteindra mi-décembre.



En Polynésie française, il accomplira des missions de présence, de surveillance et de protection des intérêts français dans une zone économique exclusive de plus de 5 millions de km2. Le deuxième équipage du Bougainville relèvera l’équipage actuel en décembre.


Après quelques escales comme Halifax (Canada) ou Miami (USA), il empruntera le canal de Panana pour rejoindre l’océan Pacifique et son port base Papeete qu’il atteindra le 16 décembre.

Aucun commentaire: