Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

18 oct. 2016

BREST Arrivée du REVI pour désarmement remorqueur Polynésie Papeete octobre 2016

BREST Arrivée du REVI pour désarmement Octobre 2016

L'accostage au ponton des Fremm, samedi en fin de matinée, du remorqueur-ravitailleur Revi a marqué la fin d'un périple de 107 jours, dont 68 de navigation, commencé le 21 juin. Parti de Papeete, son port d'attache, le Revi a parcouru 16.000 milles pour rejoindre la base navale de Brest où vont commencer les opérations de désarmement.

photo de Gérard Bosch, ex-pacha du patrouilleur austral ALBATROS, conquétois.





Remorqueur le plus puissant autour de Mururoa Le bâtiment, placé sous les ordres du capitaine de corvette Stéphane Congues, le 21e de ses commandants, a fait escale durant ce voyage en Samoa occidentale, à Nouméa, puis deux fois en Australie, Singapour, Sri Lanka, Inde à Mumbai (ex Bombay), au sultanat d'Oman, puis Djibouti, la Crète et Carthagène en Espagne. Le Revi, qui avait été basé en Polynésie française au service du centre d'expérimentation du Pacifique de Mururoa, était également le remorqueur le plus puissant de cette zone. C'est à ce titre qu'il avait eu l'occasion, en 2001, de se porter au secours du paquebot de croisières Wind Song au large de Bora-Bora, et de participer à des opérations de désenchouage et autres remorquages. Le Revi, qui avait été mis en service en mars 1985, va être remplacé en Polynésie par le B2M Bougainville qu'il a eu l'occasion de croiser à 100 milles du cap Finisterre. Les deux tiers de l'équipage vont regagner la Polynésie tandis que les opérations de débarquement du matériel, des munitions ainsi que des fluides vont être effectuées.

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/revi-de-retour-de-polynesie-11-10-2016-11250049.php




Aucun commentaire: