Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

5 août 2016

Humour dans le carré par Donec 5 Août 2016

Sur Berlin avec Dallière   



Bonjour à tous,

Il est des hommes qui dépassent de la tête et des épaules leurs contemporains. Le capitaine de corvette Daillière était de cette trempe.

Il va se distinguer en 1935 en accomplissant un exploit, le 23 juin, il bat le record mondial de distance sur le Latécoère 300 « la Croix du Sud » reliant Cherbourg à Zinguinchor au Sénégal.




En 1940 la vie de bureau n’est pas sa tasse de thé. Il va, avec l’accord de l’amiral Darlan, armer un avion d’Air France le Farmann 223 « Jules Vernes » avec un équipage d’élite pour aller mouiller des mines magnétiques dans le golfe de Botnie (toujours cette sacrée route du fer).

De fil en aiguille le commandant persuada alors l’amirauté de bombarder l’Allemagne. La première sortie a pour objectif Aix la Chapelle. Il survole la ville par une nuit de pleine lune, la flak est intense. Paul Comet, navigateur témoigne : « Nous venons de passer au dessus de la gare. Je me retournais pour vérifier que le voyant vert indiquant « bombes larguées » était bien allumé : il ne l’était pas ! »



- « Mais commandant les bombes sont encore là ? ».

- « je sais, me répondit tranquillement Daillière, plein de sang froid. Je ne les ai pas lâchées. Avec ces sacrés projecteurs je n’ai pas vu l’objectif. »

- « Vous pourriez les lâcher maintenant, commandant. L’avion serait plus maniable ensuite ».

- « Non. Je ne peux pas bombarder la ville ce n’est pas mon objectif ! »

Tel était Dailière ;

A la semaine prochaine

Donec


Aucun commentaire: