Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

18 août 2016

FREMM LANGUEDOC DLD Août novembre 2016 départ Toulon

FREMM LANGUEDOC DLD Août novembre 2016 départ Toulon 


Le 12 août 2016 au matin, la frégate multimission Languedoc a appareillé de son port base de Toulon pour débuter son Déploiement de Longue Durée (DLD). A bord : pas moins de 140 marins dont un détachement de la flottille d’hélicoptères 31F avec un hélicoptère Caïman Marine. Le bâtiment part pour plusieurs mois en Atlantique nord et en Arctique.


















L’équipage, renforcé de quelques marins du Groupe de Transformation et de Renfort (GTR) Toulon, éprouvera dans la durée et dans des conditions environnementales nouvelles son bâtiment. Le but : vérifier et valider ses capacités et son fonctionnement en mer avant son admission au service actif. Ses radars, ses sonars, ses capteurs, sa propulsion ou encore son système de combat sont autant de technologies qu’il faudra tester. Ce déploiement permettra également de poursuivre les entrainements du duo FREMM-CAIMAN, notamment dans le domaine de lutte anti-sous-marine.



Lors de ce déploiement, il aura l’occasion de travailler et de s’exercer avec les marines alliées. La FREMM Languedoc participera également au soutien à l’export de l’industrie française. Ce déploiement est l’aboutissement d’un entraînement entamé en septembre 2015 à l’occasion de la première sortie de la frégate puis complété par le premier stage de mise en condition opérationnelle en mai 2016. Avec le même esprit de combativité, l’équipage du Languedoc poursuit sa montée en puissance vers l’admission au service actif du bâtiment prévu en fin d’année.

Le déploiement de longue durée est une étape décisive de la vérification des capacités militaires du bâtiment, avant son admission au service actif. Il s’agit d’une période à la mer effectuée loin, longtemps et en équipage, afin de mettre à l’épreuve le bâtiment et ses systèmes et de permettre sa totale appropriation par les marins.

Sources : Marine nationale

Aucun commentaire: