Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 août 2016

Donec humour dans le carré Août 2016 L'Alsace m'inspire

la charge des cuirassiers de Reichshoffen.
Bonjour à tous,



Le 6 aout 1870 dans un orage de poudre et d’acier allait se dérouler à Morsbronn une bataille qui entra dans l’histoire au même titre que celle où se distinguèrent les hoplites spartiates : la charge des cuirassiers de Reichshoffen.





Les régiments français, sur la brèche depuis le matin se sont fait étriller par les troupes du Kaiser. Le bilan est accablant. L’armée est prête d’être encerclée. Le seul espoir réside dans la présence d’un détachement de cuirassiers qui attend à l’abri dans un vallon.

Dans la chaleur moite de cette journée d’été, les cavaliers sanglent leurs cuirasses et enfourchent leurs montures. Ils sont aux ordres du général Michel.

L’objectif, reprendre Morsbron dans un paysage de prés entrecoupés de vergers, de vignes et de houblonnières dont les longues perches se dressent vers le ciel.

Les obus s’abattent par dizaines, les fantassins allemands retranchés autour du village, derrière les fenêtres des maisons guettent les Français.

« Allez-y comme à Waterloo, vive la France ! »



Les escadrons se lancent à l’assaut. C’est l’hécatombe ; A 16h00 les survivants quittent le champ de bataille. Ils arriveront à Saverne vers trois heures du matin. Mais l’objectif est atteint, la progression allemande est stoppée, l’armée française peut se replier et commencer sa retraite. La légende de la charge des cuirassiers de Reichshoffen était née.

Pendant les années qui suivirent leur mémoire sera honorée et les survivants fêtés tant par les Français que par les Allemands devenus les maîtres de l’Alsace lorraine.

A la semaine prochaine

Donec


Aucun commentaire: