Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

21 août 2016

Cartophilie aéronautique navale aéro ANAMAN ROCHEFORT hydravion aéronef avion musée Charente Maritime

Cartophilie aéronautique navale aéro ANAMAN ROCHEFORT

Une dernière série de cartes postales dues aux dessinateurs F. Boucheix et F. Perhirin. Elles représentent principalement des hydravions.




  • 1910 : pour la première fois, André Bellot s'envole de Rochefort, avec un biplan Voisin. La Marine acquiert son premier avion pour 25.000 francs, un biplan Henri Farman. La même année, l'école de pilotage de Vincennes accueille sept officiers de la Marine.
    Le croiseur " La Foudre " devient le premier porte-hydravions au monde.
  • 1912 : création par décret de l'Aviation maritime
  • 1916 : création de la base, avec la construction de hangars destinés à abriter des ballons dirigeables. (tous les ballons de l'armée sont affectés à Rochefort)
  • 1923 : le Centre école d'aérostation maritime devient le Centre école d'aviation maritime.
  • 1933 : l'armée de l'air implante son école de mécaniciens. Elle quittera le site en 1981, pour s'implanter sur le site de St-Agnant.
  • 2002 : juillet 2002, fermeture du C.E.A.N ( les formations sont assurées par l' armée de l' air : E.F.S.O.A.A).




Au cours de la première guerre mondiale, la Marine utilise des dirigeables souples dont le cubage varie entre 2800 et 7600 mètres cubes.

A la fin du premier conflit mondial, la France reçoit en compensation des dommages de guerre, deux Zeppelin allemands : le Dixmude et le Méditerranée. Ce dernier se pose à Rochefort en 1923. Ses 220 mètres de long auront du mal à se loger dans le hangar "Astra", qui abritera le musée jusqu'en 1999.

Rochefort aura été le seul et dernier centre d'aérostation à fonctionner après 1931.

Les ballons disparaîtront définitivement du ciel charentais en 1937.

Le 22 juin 1940, les allemands bombardent la ville et la base de Rochefort. Seize marins sont tués, dont le contre-amiral Lartigue, chef du service de l'aéronautique navale en France, durant la deuxième guerre mondiale.


1988 : création du premier musée des traditions de l'aéronautique navale à Rochefort, sur le site du Centre école de l'aéronautique navale (C.E.A.N ), avec l'appui du Service central de l'aéronautique navale (SC/Aéro)

1er novembre 1990 : l'association nationale des amis du musée de l'aéronautique navale est créee.(A.N.A.M.A.N)







Né en 1929 à Portsall, en Ploudalmézeau, François Perhirin habitait à Recouvrance. Il était entré à l'école des apprentis de l'arsenal en 1943. Après son service militaire, il avait passé toute sa carrière à la Direction des Constructions et Armes Navales où il avait terminé son activité en 1983 comme chef d'équipe et surveillant peintre, décor et bâtiment.

© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20040727&article=8410787&type=ar#W4Ox8gM8ZVGu8D32.99

Sources: 


http://www.anaman.fr/notre-actu/

Aucun commentaire: