Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 juil. 2016

Lorient Naval 1939 Lorient 350 ans d'histoire Lorient Naval 23-10-1939

Lorient et la guerre 
Lorient Naval 1939


Lorient fête son 350e anniversaire. Son histoire est riche en histoire et en voyage. La Compagnie des Indes préside à la création de la ville et à sa vocation maritime. 



C'est la mer et la guerre sous-marine qui provoqueront sa destruction en 1944.
Avant la guerre Lorient est déjà un port militaire important.

La période de la drôle de guerre est marquée à Lorient par une désorganisation de la ville. De nombreux fonctionnaires sont envoyés sur le front et les moyens de transports ainsi que les chalutiers sont réquisitionnés par l'armée, alors que les premières restrictions officielles sont imposées en janvier 1940. Le préfet maritime de la ville est chargé de la défense des côtes et du trafic maritime de la cinquième région, zone qui s'étend de la pointe de la Torche jusqu'à la frontière espagnole. 
Les Villas de Kernevel photo (c) JM Bergougniou
La ville de Lorient sert de base de repli face à l'avancée allemande en juin 1940. L'or des banques nationales belge et polonaise est évacué par son port les 17 et 18 juin 1940. Le même jour, l'amiral Darlan, alors replié à Bordeaux, ordonne aux forces locales de résister à l'avancée allemande. Le 19 juin, le chalutier La Tanche explose sur une mine marine en tentant de fuir la ville avec les derniers réfugiés, faisant plus de 200 morts. 
Mine à orin photo (c) JM Bergougniou

Le vice-amiral Penfentenyo, qui est chargé de la défense de la ville, applique la politique de la terre brûlée : les cuves de mazout des ports de la ville sont incendiées, les munitions sont noyées dans la rade, et les portes des bassins de radoub de l'arsenal sont dynamitées. Le 21 juin 1940 les troupes allemandes qui se sont regroupées à Quimperlé attaquent Guidel. La ville de Lorient tombe le même jour.
LORIENT NAVAl 23-10-1939 



A la veille du second conflit mondial, Lorient avec plus de 40 000 habitants est une ville en plein développement. En devenant un centre de décision allemand tout aussi important que Paris et Berlin, appui logistique majeur pour la conquête de l'Angleterre, elle est de fait la cible à anéantir pour les Alliés. Sa destruction et sa libération tardive marquent les mémoires.



1939-1945 représente la période la plus traumatique de l'histoire de Lorient. La base de sous-marins en demeure le symbole le plus fort. Si les traces s'amenuisent dans la ville, les souvenirs sont toujours présents dans les familles et ont resurgi à l'occasion du 70e anniversaire de la libération de la poche de Lorient.



L'armée allemande arrive à Lorient le 21 juin 1940 et l'amiral Karl Dönitz prend la décision d'installer la 2e flottille de U-boots. Le premier sous-marin allemand à arriver à Lorient est le U-30, il y parvient le 7 juillet 1940.
Après le raid aérien de la Royal Air Force le 27 septembre 1940, l'Allemagne engage la construction d'une base sous-marine destinée à protéger les sous-marins des bombardements aériens anglais. 





Les travaux de construction de l'immense bunker sont confiés à l'organisation Todt (Oberbauleitung Süd) et va mettre en œuvre 15 000 ouvriers, dans le cadre le la construction du Mur de l'Atlantique.
L'amiral Dönitz y établit son poste de commandement.

Lorient la base sous-marine photo (c) JM Bergougniou


Lorient sera presque entièrement rasée en 1943-1944 par les bombardements alliés qui échoueront dans l'objectif de détruire la base des sous-marins, malgré le déversement de 4 000 tonnes de bombes.





La garnison allemande ne déposera les armes que le 10 mai 1945 (reddition de la Poche de Lorient).

La ville de Lorient est décorée de la Légion d'honneur en 1949 et de la Croix de guerre 1939-194



Aucun commentaire: