Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

27 mai 2016

Corymbe 133 Patrouilleur de haute mer L. V. LAVALLEE

Corymbe 133 Aviso L.V. LAVALLEE 
mai juillet 2016


Parti le 1er février 2016 de Brest pour commencer sa mission sur zone le 9 février, le Commandant Blaison a quitté le 12 mai 2016 le théâtre d’opération de la mission Corymbe.


Calèche à Saint-Louis



Au terme de cette mission, le Commandant Blaison met le cap vers Brest, après avoir transmis le flambeau à un autre aviso brestois, le Lieutenant de vaisseau Lavallée.


Dans une zone maritime couvrant tout l’Atlantique, la Marine nationale garantit la liberté de navigation, notamment de ses sous-marins lanceurs d’engins (SNLE), dont au moins un est en permanence dilué dans l’immensité océanique. Elle protège les ressortissants et les intérêts de la France et prévient les crises.





Saint-Louis du Sénégal


La zone de responsabilité du COM de Brest s’étend de l’océan Arctique à l’océan Antarctique. Pour conduire notre action, cette zone est divisée en quatre. L’Atlantique, de manière générale, est une zone d’échanges et de courtoisie. Les relations avec l’Amérique du Sud et du Nord sont apaisées, ce sont nos proches voisins. Au sein de cet immense océan, la zone nationale de sûreté maritime française (ZNSF) va de la Manche au Portugal, jusqu’à 600 nautiques de nos côtes. C’est notre jardin. Elle constitue le premier niveau de défense : nous avons besoin de savoir tout ce qui s’y passe. C’est pourquoi nous déployons des moyens aériens et navals, depuis la côte jusqu’en haute mer.







Toujours en Atlantique, nous opérons sur deux zones d’intérêt opérationnel. La première, le Grand Nord qui s’étend jusqu’à la mer de Barents. Là, il nous faut entretenir la liberté de navigation. La connaissance de la zone permet d’obtenir la profondeur stratégique nécessaire à notre action. Seconde zone d’intérêt, le golfe de Guinée, où nous agissons pour protéger nos ressortissants (80 000 du Sénégal à l’Angola) et nos intérêts, mais également pour aider les marines africaines à assurer elles-mêmes leur propre sécurité.sources
Ile de Gorée



http://www.colsbleus.fr/articles/8109

http://www.colsbleus.fr/articles/8428





Aucun commentaire: