Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

23 févr. 2016

Saint-Malo et philatélie

Un survol philatélique de Saint-Malo

Pendant la Terreur, après le passage de Carrier en août 1793, arrive en décembre, Jean-Baptiste Le Carpentier, auréolé de sa défense de Granville contre l'armée vendéenne catholique et royale. 





L'envoyé de la Convention organise la Terreur à « Port-Malo » dont rues, places et portes sont rebaptisées. La guillotine fonctionne et au total 300 personnes perdent leur tête, à Saint-Malo ou à Paris. Le 1er ventôse de l'an II (19 février 1794), il enjoint aux administrateurs du district de presser le maire Moulin de débarrasser la cathédrale, devenue « Temple de la Raison », des « attributs du fanatisme » qu'on y aperçoit encore. 



L'édifice fut adjugé pour enlèvement des matériaux après démolition. Le Carpentier, grand pourchasseur de curés, assermentés ou non, et pourvoyeur de prisonniers pour le « Mont-Libre », est, sous la Restauration en 1820, jugé et condamné à la prison au Mont redevenu « Saint-Michel », y chante les louanges de la famille royale et répond comme servant à la messe tous les matins.


Depuis toujours, un différend opposait les communes de Saint-Malo et Saint-Servan (Port Solidor durant la révolution). 






Pour cette raison, trop longtemps Saint-Malo resta un port d'échouage. Les querelles apaisées, l'ouverture en 1932 des deux écluses du Naye permit la mise en eau profonde des bassins. Malheureusement, le 7 août 1944 lors des violents combats des derniers jours de l'occupation, les hommes du colonel Von Aulock dynamitèrent les écluses. Une seule sera reconstruite, l'emplacement de l'autre servira de forme de radoub.



Vente générale le Lundi 16 mai 1938
Retiré de la vente le Samedi 28 décembre 1940Valeur faciale : 20,00 FTimbre horizontal Taille image : 36x21,45 mm Dimensions totales 40x26 mm Dentelure 13Couleur : vert foncéImprimé en taille douce rotative à 50 timbres par feuilleEmis à 1,5 million d´exemplaires




Vente générale le Mardi 4 mars 1941
Retiré de la vente le Samedi 16 août 1941Valeur faciale : 10,00 FAffranchissement complémentaireTimbre horizontal Taille image : 36x21,45 mm Dimensions totales 40x26 mm Dentelure 13
Coins datés
Couleur : vert foncéImprimé en taille douce rotative à 25 timbres par feuille sur presses N° 3 et 5

La libération de Saint-Malo et de ses environs, par les troupes Alliées, eut lieu en août 1944. Censée avoir été transformée par les Allemands en une forteresse portuaire, partie du mur de l'Atlantique, la vieille cité malouine, fut entièrement dévastée par les bombardements américains et les incendies qui suivirent









C'est Monsieur Guy de la Chambre, ancien Ministre, qui lancera la reconstruction de Saint Malo. 


k
Quic en Grogne photo (c) JM Bergougniou

Cette série a été émise avec une forte surtaxe (égale ou supérieure à la valeur faciale du timbre) destinée à la reconstruction des villes détruites lors du conflit de 1939-45 qui venait tout juste de se terminer.




Vente générale le Lundi 5 novembre 1945
Retiré de la vente le Samedi 9 mars 1946
Valeur faciale : 4,00 F
Affranchissement de la lettre recommandée pour le régime intérieur jusqu'au 31 décembre 1945 puis de la lettre simple pour l´étranger jusqu'au 31 janvier 1946 puis de la lettre double pour le régime intérieur à partir du 1er février 1946 Surtaxe : 4 F au profit de l' Entraide Française
Timbre horizontal Taille image : 36x21,45 mm Dimensions totales 40x26 mm Dentelure 13
Couleur : noir
Imprimé en taille douce rotative à 50 timbres par feuille
Emis à 3,2 millions de séries


Les remparts photo (c) JM Bergougniou


SOURCES :


http://www.phil-ouest.com/Timbre.php?Nom_timbre=Saint_Malo_1938


http://www.phil-ouest.com/Timbre.php?Nom_timbre=St_Malo_surcharge

Aucun commentaire: