Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

4 févr. 2016

Frégate Léopold 1 Belgique Zeebruges GAN Charles de Gaulle

Frégate Léopold 1 de retour à ZEEBRUGES

La frégate belge F930 Léopold I était à nouveau amarrée ce samedi 23 janvier dans son port d’attache de Zeebruges. Le navire avait quitté la base navale le 5 octobre dernier afin de lutter contre le trafic d’êtres humains en mer Méditerranée et escorter un porte-avions français dans le golfe Persique.

Un mois durant, le Léopold I faisait partie de la flotte européenne EUNAVFOR MED chargée de rechercher des migrants en Mer Méditerranée sous le nom « d’opération Sophia ». Lors de son engagement dans une zone comprise entre les côtes de Libye, de Tunisie et de Sicile, le navire sauvait 258 migrants d’un bateau de pêche sérieusement endommagé. L’embarcation abritait également quatre personnes suspectées de s’adonner à du trafic d’êtres humains. Celles-ci seraient remises plus tard aux autorités italiennes.



Le 18 novembre 2015, la frégate Léopold I escortait le porte-avions français Charles De Gaulle jusque dans le golfe Persique. Elle y était incorporée au Groupe Aéronaval Chammal en tant que premier bâtiment étranger.


http://www.mil.be/fr/materiel/f930-leopold-i-fregate
La mission de protection rapprochée du porte-avions par le Léopold I aura duré jusqu’au 2 janvier.
Après un retour qui aura pris une vingtaine de jours, l’équipage pourra, dès à présent, profiter d’un repos bien mérité et ce, en compagnie des proches qui auront bravé le froid pour l’accueillir.



Rappel 

Le GAN a quitté son port de base de Toulon le 18 novembre 2015. Il est déployé en Méditerranée orientale depuis le 23 novembre 2015 et participe ainsi à l’opération Chammal, opération de lutte contre le groupe terroriste Daech en Irak et en Syrie. La frégate belge Léopold Ier participe avec les frégates françaises La Motte-Picquet et Chevalier Paul à l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle. Les capacités multi-missions du Léopold Ier contribuent à la protection aérienne et anti-sous-marine du GAN. La frégate belge est parfaitement interopérable avec les autres bâtiments du GAN. Par exemple, l’Alouette III embarquée à bord du Léopold Ier est qualifiée pour assurer la fonction de Pedro - hélicoptère de secours qui est en vol lors des manœuvres aviation pour sauver les pilotes des aéronefs en cas d’éjection au catapultage ou à l’appontage. C’est une première pour le GAN français.




Le 30 novembre 2015, le contre-amiral René-Jean Crignola s’est rendu à bord de la frégate Léopold Ier. Il s’est entretenu des aspects opérationnels de la mission en cours avec le capitaine de frégate breveté d’état-major Luc J.J. De Maesschalck, commandant de la frégate belge.




La coopération militaire bilatérale avec la Belgique se traduit par un dialogue régulier entre états-majors, témoin d’une convergence de vue sur les enjeux sécuritaires en Afrique et au Levant. En opération, les forces françaises et belges sont essentiellement déployées dans le cadre d’engagements multilatéraux au sein de l’Union européenne, de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, de l’Organisation des Nations Unies, ou au titre de coalitions, comme c’est le cas pour les opérations menées actuellement en Méditerranée orientale. La France et la Belgique se trouvent ici, en première ligne dans la lutte contre Daech.

http://www.mil.be/fr/unites/f930-leopold-i

http://rpdefense.over-blog.com/2015/12/le-groupe-aeronaval-accueille-la-fregate-leopold-i-f930.html

Merci à JEF

Aucun commentaire: