Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

21 janv. 2016

Le sac et la Valise

Le sac et la Valise

Tiré de la dernière "Jeannelettre", un petit texte sur les effets militaires de nos marins. Bonne lecture 



La Marine quitte son hôtel parisien, pour rejoindre l’hexagone... Le militaire a perdu sa tenue, le civil y a gagné un jean et un polo. Mais Tante Jeanne, elle, voit toujours ses marins le sac sur le dos, la valise à la main, allant d’affectations en permutations, de la rue Royale au Mourillon, de Landi à Hao... 




Reconnaissons qu’un marin est toujours très «affecté» par une nouvelle affectation. Et même si la Marine prévoit, anticipe et organise, l’affaire n’est pas forcément dans le sac.

Aller n’importe quand, n’importe où pour n’importe quoi a généré à l’Etat-major de la Marine des jours de réflexion et de réunions et au Commissariat de la même Marine des nuits d’insomnie loin du hamac et de ses araignées.


Un marin, c’est bleu en hiver, blanc en été et rouge sur le haut du bonnet...

Il dispose d’un sac en toile forte et d’une valise en acier laqué noir à l’ancre de marine avec poignée en cuir ou en plas- tique, à clé, à cadenas, à code... 









Le sac, rond, a un mètre de hauteur, 400 mm de diamètre soit 20 mm de plus que les 380 du Richelieu ou du Jean Bart. Le tour de cou du sac est orné d’oeillets métalliques pour y passer une poignée amovible et un cadenas. 



























Un marin est un saisonnier qui s’ignore... et qui change de couleur en fonction d’une affectation à Brest, Toulon ou Mururoa et des variations du ciel, du gris au bleu.



Nourri, logé, vêtu, il possède un caban - un bonnet n°1
- un bonnet n° 2 - une vareuse en drap bleu n°1 - une vareuse en drap bleu n°2 - un pantalon en drap bleu n°1- un pantalon drap bleu n°2 - 2 pan- talons gris-bleu - 2 vareuses gris-bleu - 2 jerseys - 2 cols - 2 tricots rayés - 2 cravates - 3 ou 4 paires de chaussettes en laine - 2 shorts gris bleu - des chaussures hautes, noires n° 1 et n°2 - des chaussures de travail- des sandales en toile pour le sport - des serviettes (3 ou 4) - une gamelle, un quart et des couverts- une brosse à laver - une brosse à chaussures- un peigne - une plaque à matriculer- 2 ceintures- une chaîne et numéro matricule - 4 mouchoirs - 3 caleçons - et dans les temps anciens un slip de bain en laine, bleu unitaille très absorbant. Une fois mouillées, les mailles extensibles laissaient apprécier les oeuvres vives du matelot... 




Pour les pays chauds il y avait bien entendu - les coiffes blanches (2) - les vareuses blanches (2) - les chaussettes blanches - les cols blancs - les pantalons blancs (2).

La valise servait à transporter les affaires dites nobles : les sous-vêtements, les bonnets, les serviettes et les chaussettes - un pantalon et une vareuse - le nécessaire de toilette, les papiers, les photos et le reste...


Voilà donc, dans un minimum de place, un maximum de choses... 
 Enfin prêt pour l’inspection du sac.... 

sans avoir, bien entendu,
oublié d’emprunter la brosse à dents d’un de ses camarades pour matriculer ses effets....

Merci aux anciens des arpètes pour ces souvenirs.

Jean-Michel Bergougniou

Aucun commentaire: