Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

1 janv. 2016

FASM LAMOTTE PIQUET

FASM LAMOTTE PIQUET
GAN 15.2


Le 18 novembre 2015, le Groupe aéronaval (GAN) a appareillé pour la Méditerranée orientale. Il prendra part rapidement aux opérations de la Coalition contre Daech et complètera ainsi le dispositif de l’armée de l’Air déjà engagé au Levant. Le GAN permettra de multiplier par trois le potentiel miliaire des moyens français engagés au Levant contre Daech.
Au cours de son déploiement, il participera également à des manœuvres conjointes dans un cadre multinational et interalliés, ainsi qu’à des manœuvres bilatérales avec les pays de la région. Dans le golfe Arabo-Persique, le GAN assurera durant plusieurs semaines le commandement de la Task Force 50.




Cette mission du GAN est baptisée Arromanches 2.

Constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle, le groupe aéronaval a pris le nom de Task Force 473 (TF 473). La TF 473 est placée sous le commandement tactique du contre-amiral René-Jean Crignola. Le GAN sera placé successivement sous le contrôle opérationnel de commandant de la zone maritime en Méditerranée et du commandant de la composante navale de la coalition dès son entrée en Océan Indien et jusqu’à sa sortie du golfe Arabo-Persique, puis du commandant de la zone maritime de l’Océan Indien jusqu’au franchissement du canal de Suez.

Le GAN est composé :
Du porte-avions Charles de Gaulle, du groupe aérien embarqué (18 RafaleMarine, 8 Super étendard modernisés, 2 Hawkeye, 2 Dauphin et 1 Alouette III) et de l’état-major du GAN ;
D’une frégate de défense aérienne Chevalier Paul (+ 1 Caïman Marine) ;
D’une frégate anti sous-marine La Motte Piquet (+ Lynx) jusqu’à mi-janvier 2016 ;
D’une frégate multimission (FREMM) Aquitaine (+ 1 Caïman Marine) à partir de mi-janvier 2016 ;
D’un bâtiment de commandement et de ravitaillement Marne (+ Alouette III) ;
D’une frégate anti-aérienne britannique HMS Defender (+ Lynx et Merlin) ;
D’une frégate belge Léopold Ier (+ Alouette III) du 18 novembre 2015 au 4 janvier 2016 ;
Il pourra être renforcé par la FREMM Provence (+ 1 Caïman Marine) lors de son déploiement de longue durée ;
Ponctuellement de moyens américains navals et aériens.

Des bâtiments de d’autres nations alliées pourront être intégrés au GAN.

L’interopérabilité des moyens français avec ceux des Marines alliées est l’assurance pour la Coalition de pouvoir agir avec une très grande réactivité au Levant.

La présence du GAN dans le golfe Arabo-Persique augmente ainsi les opportunités de coopération avec nos partenaires régionaux. Elle est le signe concret de l’intérêt que la France porte à cette zone.



Début novembre, après son appareillage, la frégate La Motte-Picquet a embarqué un hélicoptère Lynx et un détachement de la flottille 34F.Le rôle de la flottille 34F est essentiellement d’armer les frégates anti sous-marines des façades atlantique et méditerranée. Elle dispose d’hélicoptères Lynx depuis 1979.
Durant ce déploiement, le Lynx et son équipage effectuent majoritairement des vols de surveillance maritime et de lutte anti sous-marine.

Les vols de surveillance maritime ont pour mission de détecter ou relocaliser les bâtiments militaires étrangers, les navires suspectés d’activités terroristes et les navires s’adonnant à des trafics illégaux de toutes sortes.
http://jdb.colsbleus.fr/fan/articles/9570

Aucun commentaire: