Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

11 nov. 2015

Cuirassé Chanzy centenaire de la construction à Bordeaux Bordeaux Armées 1893 1993 Chantiers Gironde échouage mer de Chine

Croiseur-Cuirassé Chanzy


Antoine Alfred Eugène Chanzy est un général français, né à Nouart dans les Ardennes le 18 mars 1823 et mort à Châlons-en-Champagne, à l'époque Châlons-sur-Marne dans la nuit du 4 au 5 janvier 1883
Après avoir suivi quelque temps les classes du collège de Sainte-Menehould, Chanzy s'engage à 16 ans en 1839 comme timonier sur Le Neptune, mais le manque de bataille navale le déçoit. 





















La frustration, et surtout les vexations des marins et un mal de mer chronique, eurent raison de sa courte vocation et il quitta la marine à son retour en France, le 10 décembre 1840.
Il s'engage en 1841 au 5e régiment d'artillerie de Metz, puis suit les cours au Collège royal.


Présent à la reddition d'Abd el-
Kader, lieutenant en 1848 au 43e régiment d’infanterie de ligne, capitaine en 1851 au 1er régiment de la Légion étrangère, il rejoint le servi
ce des bureaux arabes à Tlemcen puis à Oran.

Chef de bataillon en 1856 au 23e de ligne, il participe à la guerre en Italie (batailles de Magenta et Solférino en juin 1859).
Lieutenant-colonel au 71e régiment d’infanterie de ligne en avril 1860, il part en août avec le corps expédition-naire en Syrie, où il est commandant du QG chargé des affaires politiques, grâce à sa connaissance de l'arabe.

Il effectue un séjour au corps d'occupation de Rome, au 72e de ligne, de 1861 à 1864.





Colonel en 1864 du 48e régiment d'infanterie de ligne, il est de retour en Algérie avec son régiment, où il combat sur la frontière marocaine.

Général de brigade en 1868, il exerce le commandement de subdivision à Sidi-Bel-Abbès, où il "nettoie" le sud-ouest des razzias de tribus marocaines.




Pendant la Guerre franco-allemande de 1870, il se voit refuser un poste à l'armée du Rhin au début du conflit. Général de division, le 20 octobre 1870, sur intervention de Mac-Mahon auprès de Gambetta, il est nommé chef du 16e corps de la première armée de la Loire. Il participe aux combats de Coulmiers et Loigny.


Le 6 décembre, il est nommé commandant en chef de la seconde armée de la Loire, arrête un temps l'offensive allemande à Villorceau. Mais il ne peut progresser et se replie sur Vendôme, puis sur Le Mans où son armée est battue les 10 et 11 janvier 1871. Il se retire alors sur Lavalle 16 janvier et sur la rive droite de la Mayenne, où le trouve l'armistice du 28 janvier 1871.






Le Chanzy est un croiseur cuirassé de 2e classe, de classe Amiral Charnerdérivé du Dupuy de Lôme.

Après s'être échoué en Indochine et avoir refusé l'aide de la canonnière allemande SMS Luchs, et ne pouvant être renfloué, il coule le 30 mai 1907.






Aucun commentaire: