Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

23 mai 2015

Le patrouilleur Austral ALBATROS quitte définitivement l'île de la Réunion

Le patrouilleur Austral ALBATROS quitte définitivement l'île de la Réunion



Dernier appareillage du patrouilleur austral Albatros de La Réunion le 17 mai 2015 à 11h après plus de 30 années de service en missions de police des pêches, de soutien aux TAAF et d'interventions diverses.

Crédits Photos : Patrick Sorby






http://www.defense.gouv.fr/marine/decouverte/equipements-moyens-materiel-militaire/batiments-de-combat/patrouilleurs/type-albatros/albatros-p-681




Cela fait 30 ans que le patrouilleur austral « Albatros » est en service dans la Marine.




Sorti des chantiers navals de La Ciotat en 1967 en tant que chalutier congélateur de grande pêche, le Névé (*) a effectué de très nombreuses campagnes de pêche dans les eaux difficiles de l’Atlantique Nord-Ouest (dont les grands bancs et Terre Neuve) et au large de la Norvège, jusqu’en avril 1983, date de son rachat par la Marine Nationale. 







Sa capacité à endurer des mers difficiles intéresse en effet la marine qui recherche alors un bâtiment robuste et éprouvé pour patrouiller dans les ZEE des îles Crozet, Kerguelen et Saint Paul & Amsterdam. Son terrain de jeu sera les quarantièmes rugissants. 



Notre bâtiment est aujourd’hui le plus ancien de la Marine, mais son rôle demeure important : protéger les ressources halieutiques présentes dans les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises), en particulier la légine et la langouste, dont la valeur marchande est très importante.



Ainsi, depuis 1984, l’Albatros enchaîne inlassablement les missions TAAF. 

le premier passage à Crozet est enregistré le 2 juillet 1984 puis le 1er octobre de la même année



Et sa présence n’est pas anodine ; en effet, il a déjà arraisonné de nombreux pêcheurs contrevenants. Par ailleurs, l’aspect dissuasif de ces patrouilles est important, il faut assurer une présence dans ces eaux riches, et être prêt à intervenir pour préserver nos ressources, objet de nombreuses convoitises. Ces zones étant très éloignées de La Réunion, il faut donc y être présent pour y intervenir rapidement. Les TAAF et l’Albatros c’est 30 ans d’aventures communes et des centaines de marins qui ont eu l’opportunité de servir à bord de ce bâtiment atypique et qui en gardent des souvenirs riches et denses dont la rencontre de conditions climatiques sévères et la beauté des paysages.





De la baie de Saint Denis au soleil couchant
Aux vagues déchaînées des 40èmes rugissants
Notre vieil Albatros vaillamment part à l’assaut
Des crêtes écumeuses des vagues formant des murs d’eaux
Des Saint Paul et Amsterdam à Port aux Français
De l’Archipel des Kerguelen à l’île de Crozet
Tant de lieux familiers qu’il a souvent fréquentés
Traquant les braconniers dans ces eaux sombres et glacées
Il roule, il tangue sans jamais sa mission lâcher
Trente années de TAAF, 50 ans à naviguer.

Second maître B.




Aucun commentaire: