Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

9 mai 2015

Le 8 mai vu de Pologne.

Le 8 mai vu de Pologne.
Cérémonie à Westerplatte

Le 8 mai 1945 était enfin signée la capitulation des troupes allemandes mettant fin à une guerre commencée le 1er septembre 1939 à la péninsule de Westerplatte à Gdansk. Comme chacun le sait, le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest. La terre ayant eu la fâcheuse manie de tournée autour du soleil, d'avoir un jour et une nuit, il fallut inventer l'heure en fonction de la position dans le ciel du-dit soleil. Et donc en fonction du point où l'on se trouve de faire changer l'heure et d'inventer le fuseau horaire.



Le Schleswig- Holstein ouvrant le feu sur Westerplatte

Et donc quand il est midi à Paris, il est plus tard à Pékin ou Moscou et plus tôt à Rio ou New-York.

Quand le 8 mai, les troupes allemandes capitulent, la soirée est déjà avancée et à Moscou, on a déjà changé de date... il est le 9 mai comme à Vladivostok, New-Delhi, Shanghai ou Tokyo.


Reddition à Reims le 8 mai 1945
C'est donc le , à 2h41, que la reddition de l'armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) abritant le Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force, par le maréchal allemand Alfred Jodl, en présence des généraux américains Walter B. Smith et Eisenhower, du général français François Sevez et du général soviétique Sousloparov, les combats devant cesser le 8 mai à 23 h01. L'acte signé est purement militaire.
Ceci provoque la fureur de Staline qui veut que la capitulation de l'Allemagne soit signée dans sa capitale, à Berlin, où les soldats de l'Armée rouge règnent en maîtres. Les journalistes occidentaux répandent rapidement la nouvelle de la capitulation, précipitant ainsi les célébrations. Les combats continuent cependant sur le front de l'Est.

Reddition à Berlin
 L'exigence de Staline est honorée et une nouvelle signature a lieu le 8 mai, dans la nuit du 8 au 9 mai à 0 h16 heure russe (23 h16 heure de l'Ouest), dans une villa de Karlshorst, quartier général du maréchal Georgi Joukov dans la banlieue Est de Berlin (aujourd'hui le musée germano-russe Berlin-Karlshorst).
Les représentants de l'URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eût ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, dont le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l'acte de capitulation entrant en vigueur à 23 h01, heure locale (heure d'Europe centrale), soit le 9 mai à 1 h01, heure de Moscou. C'est l'amiral Hans-Georg von Friedeburg et le maréchal Keitel qui signèrent l'acte de capitulation.

De ce fait, les Soviétiques considèrent que la guerre s'est terminée le 9 mai 1945 et non le 8 mai comme en Europe occidentale. Dans la foulée le bloc de l'Est, tous les satellites de Moscou, les pays frères ont adopté cette date du 9 mai comme fin des hostilités.

A Moscou


La Pologne, libre, indépendante et frondeuse décide en 2015, en rupture depuis de nombreuses années avec son pays frère (On choisit ses amis, on ne choisit pas son frère) de changer la date de la capitulation des armées allemandes et de revenir à la date communément admise en Europe occidentale soit le 8 mai.





Le grand frère redevenu russe et acheteur potentiel de BPC n'accepte pas cette décision souveraine de l'état polonais et considère ce choix comme une nouvelle provocation à l'égard de l'hégémonique puissance.

Dans le ciel de Malbork


Les Polonais ont choisi leur camp et s'inquiètent, hier toute la journée dans le ciel de Malbork, les chasseurs ont patrouillé dans l'azur encore bleu. Les Polonais s'inquiètent des réactions possibles et imprévisibles de l'ancien colonel du KGB et ne souhaitent pas partager le sort de la Crimée. De 1945 à 1990, il ont appris à connaître les méthodes autoritaires et violentes du Grand frère...




Ils s'inquiètent des positions "frileuses" des Européens et hier soir ils trouvaient bon le blocage de la livraison des BPC.



Westerplatte

Les présidents de la Slovaquie, de la République tchèque, de la Lituanie, de la Lettonie, de l'Estonie, de la Hongrie, de la Roumanie, de la Bulgarie, de la Croatie, de la Slovénie et de l'Ukraine, ainsi que MM.Ban et Tusk sont invités à participer à une cérémonie qui se déroule à Westerplatte où avaient été tirés les premiers coups de canons de la Seconde Guerre mondiale.


C'est en effet sur la péninsule de Westerplatte, à Dantzig (actuelle Gdansk) en Pologne, qu'avait eu lieu le premier affrontement de cette guerre.

Aucun commentaire: