Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 févr. 2015

Opération CHAMMAL FAA Jean Bart

Opération CHAMMAL FAA Jean Bart 
2014/2015 CSG1


Le 24 janvier 2015, 40 marins de la frégate Jean Bart ont reçu les honneurs de la marine américaine pour la qualité du travail effectué et la qualité des relations entretenues lors du déploiement de la frégate anti aérienne au sein du Carrier Strike Group One (CSG1) Vinson.


Enveloppe sans timbre à date certainement remise à un bureau après le retour de la frégate et non oblitéré (volontairement?)



La frégate Jean Bart vient de passer trois mois dans le golfe arabo-persique au sein du Carrier Strike Group One (CSG1), à assurer la protection du porte-avions USS Carl Vinson et au contrôle de près de 4 000 aéronefs de la coalition en partance et retour de la zone d’opération du Levant, dans le cadre de l’opération Chammal.




Par la qualité des services rendus et son extension temporelle, soulignées par les américains, le Jean Bart a ainsi été rapidement considéré comme partie intégrante du groupe aéronaval. A ce jour, elle s’inscrit comme la frégate étrangère la plus présente autour du Carl Vinson lors ce déploiement.



Pour saluer cette intégration hors norme, aussi bien pour la France que pour les Etats-Unis, le commodore Stuffle, commandant les escorteurs du CSG1 (COMDESRON1), s’est rendu à bord du Jean Bart pour attribuer la Navy Achievement Medal et la Navy Commendation Medal à 40 marins. Par ces récompenses, ce n’est pas seulement le Jean Bart que les autorités américaines entendent remercier, mais bien, plus largement, la marine et les armées françaises pour la qualité de cet engagement à leurs côtés.



L’amiral Grady, commandant le CSG1, a ainsi voulu souligner que la marine française est l’une des rares marines capable de travailler au même niveau que l’US Navy en opération de haute intensité. L’amiral Grady indique dans son ultime message au Jean Bart :“Your operational attitude, innovation and can do attitude reflected great credit upon the legacy of the «Jean Bart», the French Navy and the strength of our longlasting partnership”.
(U.S. Navy photo by Lt. Juan David Guerra/Released



Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Depuis le 5 octobre, suite au renforcement du dispositif, les forces françaises s’appuient sur neuf avions Rafale, six Mirage 2000D un avion de ravitaillementC135, et un avion de patrouille maritime Atlantique 2. Le Jean Bart a quitté l’opération le 28 janvier, après trois mois de déploiement dans le golfe arabo-persique.






Chammal : Premier bilan de l’intégration du Jean Bart à la TF 50


Après deux semaines passées au sein de la Task Force50, le commandant de la frégate Jean Bart, accompagné du commandant adjoint opérations, s’est rendu sur le porte-avions USS Carl Vinson afin de partager avec l’état major du Carrier Strike Group 1 (CSG 1) les premiers enseignements de cette période d’intégration.
Fort de son expérience récente dans le golfe arabo-persique, le Jean Bart s’est rapidement montré au niveau attendu pour assumer pleinement toutes les fonctions d’un escorteur de la TF 50au même titre que les autres bâtiments américains.



L’amiral Grady, commandant la TF 50, a été marqué en particulier par la capacité du Jean Bart à compléter l’image tactique de la force en reportant un certain nombre de « primo détections », notamment au-dessus du territoire irakien, grâce à ses senseurs performants.
Cette visite à bord du porte-avions a été l’occasion également de visualiser in situ les outils dont dispose l’état major pour planifier et conduire les opérations sur le théâtre du Levant.



Ce premier bilan positif souligne la capacité du Jean Bart à travailler en souplesse au profit du CSG 1. Le Jean Bart assure maintenant, comme les autres escorteurs américains, les fonctions de :Sector air defence commander (SADC) : contrôle d’une zone de défense aérienne au profit du CAOC (centre inter-alliés des opérations aériennes) situé au Qatar ;Air missile defence commander (AMDC) : défense aérienne du porte avions américain.



En outre, le Panther, hélicoptère embarqué sur le Jean Bart, contribue, aux côtés des MH-60américains, à assurer la permanence des missions de surveillance maritime de la zone sanctuaire autour du porte-avions. Enfin, l’interopérabilité des moyens français s’exprime également dans le soutien de l’homme amené par l’aumônier du Jean Bart, qui, temporairement seul prêtre catholique de la TF 50, a été envoyé sur trois bâtiments américains pour y célébrer la messe.
Soutien indéniable au dispositif de la coalition, le Jean Bart apporte une plus grande flexibilité à la TF 50.
Par sa présence au sein d’un CSG américain, le Jean Bart manifeste la volonté de la France à jouer un rôle de premier plan dans cette zone, notamment en vue de l’intégration éventuelle d’autres unités française aux côtés des américains, en soutien au gouvernement irakien.


Lancée le 19 septembre 2014, l’opération Chammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech. Depuis le 5 octobre, suite au renforcement du dispositif, les forces françaises s’appuient sur neuf avions Rafale, un avion de ravitaillement C135 et un avion de patrouille maritime Atlantique 2.
Sources : État-major des armées
Droits : Ministère de la Défense



https://www.facebook.com/CSGONE

http://www.defense.gouv.fr/operations/actualites/chammal-l-us-navy-remercie-le-jean-bart

http://www.colsbleus.fr/articles/3237

http://globalaviationreport.com/2014/11/18/chammal-first-results-of-the-integration-of-the-french-frigate-jean-bart-into-task-force-50/

http://navaltoday.com/2014/12/04/image-of-the-day-fs-jean-bart-uss-carl-vinson-sail-together/

Aucun commentaire: