Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

21 févr. 2015

Mission Arromanches Chevalier Paul groupe aéronaval 2015

Mission ARROMANCHES 
Frégate Chevalier Paul


Le groupe aéronaval a appareillé ce matin de Toulon pour rejoindre l’océan Indien où il sera déployé en opérations durant plusieurs mois.

Pour ce déploiement, le groupe aéronaval (GAN) est constitué :
du porte-avions Charles de Gaulle ;
d’un état-major embarqué ;
du groupe aérien embarqué (GAé) comprenant douze Rafale marine, neuf Super étendards modernisés, un avion de guet aérien Hawkeye et quatre hélicoptères ;
de la frégate de défense aérienne Chevalier Paul et de son hélicoptère Caïman Marine ;
du pétrolier ravitailleur Meuse ;
d’un sous-marin nucléaire d’attaque employé en élément précurseur.






La frégate anti-sous-marine britannique HMS Kent rejoindra le GAN en mer Rouge.
Planifié depuis plusieurs mois, le déploiement du GAN dans le nord de l’océan Indien vise à assurer une mission de présence opérationnelle et de pré-positionnement dans cette zone stratégique pour la France. Il permettra également de développer et d’entretenir nos relations et nos échanges avec les différents pays partenaires présents et leurs forces armées. En particulier, il participera à l’exercice aéromaritime franco-indien Varuna, au large de l’Inde.







Outil militaire stratégique, le GAN est à tout moment en mesure d’adapter et modifier son programme en fonction des évolutions de la crise au Levant et des besoins de la coalition pour répondre rapidement aux décisions des autorités politiques.

La sécurité est assuré par un mur de conteneurs


Comme en 2014, durant son dernier déploiement effectué en océan Indien, le GAN sera amené à opérer sous contrôle opérationnel américain afin d’éprouver et renforcer notre niveau d’interopérabilité et de coopération et ainsi entretenir notre capacité à conduire ensemble des opérations de haute intensité.







De même, la frégate britannique HMS Kent, qui participera à la protection anti-sous-marine du porte-avions, sera totalement intégrée au GAN, illustrant la confiance qui unit les marines britannique et française et leur haut niveau d’interopérabilité.







Aucun commentaire: