Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

12 févr. 2015

La FS FLOREAL aux îles Eparses

Le pli mystère en provenance des Glorieuses


Ce pli avec le TAD des Iles Glorieuses en date du 24-11-2014 porte le cachet de l'agent postal, la mention paquebot (?) le cachet de situation des Glorieuses et le cachet Posté à la Mer bilingue. Et en rouge le cachet Marine nationale Service à la Mer 3/4 mais pas de cachet de bateau. Qui est ce mystérieux navire?






En fouillant dans l'activité Marine et réunionnaise, on trouve finalement assez vite la solution.

Le lundi 17 novembre 2014, la frégate de surveillance Floréal a quitté Port-des-galets à La Réunion pour une mission de surveillance maritime d’un mois dans la ZRP des FAZSOI*. Réalisée essentiellement dans les zones économiques exclusives avoisinant La Réunion, Mayotte et les îles Eparses, elle aura aussi un volet de coopération internationale avec les nations voisines, notamment les Seychelles et Madagascar.


Chargé de défendre les intérêts français dans la zone sud de l’océan indien, le Floréalest rompu à ces missions qui représentent une forte mobilisation des FAZSOI tout au long de l’année. Les enjeux y sont nombreux. Il s’agit avant tout de faire respecter la souveraineté française dans des zones convoitées et d’y protéger nos intérêts économiques, ainsi que le patrimoine naturel. L’interception le mois dernier du catamaran de plaisance « Cassinga » par le Floréal dans les eaux de Bassas Da India (pêche de loisirs illégale - canal du Mozambique), ainsi que la diminution des infractions dans la zone illustrent les attendus de ces missions.

*FAZSOI : Forces armées de la zone sud de l’océan indien





Les plis étaient déposés à Glorieuses et le Gérant Postal à l'occasion du passage du Floréal y a fait apposer le cachet Service à la Mer. La place manquant pour y mettre le cachet du bateau? 

FS FLOREAL © Marine nationale



L
e 15 décembre 2014, la frégate de surveillance (FS) Floréal de retour de mission de surveillance maritime dans la zone de responsabilité permanente des forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), a accueilli à la mer le Préfet de La Réunion, monsieur Dominique Sorain, qui exerce les fonctions de délégué du gouvernement pour l’action de l’état en mer (DGAEM)

Le 15 décembre 2014, la frégate de surveillance (FS) Floréal de retour de mission de surveillance maritime dans la zone de responsabilité permanente des forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI), a accueilli à la mer le Préfet de La Réunion, monsieur Dominique Sorain, qui exerce les fonctions de délégué du gouvernement pour l’action de l’état en mer (DGAEM). - Etat-major des armées / armée de terre


Héliportés par Panther, l’hélicoptère embarqué du Floréal, les autorités ont assisté à une présentation du bilan de mission au cours de laquelle le Floréal a intercepté quatre embarcations pêchant illégalement dans les zones économiques exclusives (ZEE) des îles Eparses. Les nombreuses patrouilles analogues régulièrement effectuées dans la zone par les bâtiments des FAZSOI ou des autres administrations ont déjà permis de diminuer sensiblement la pêche illégale dans les zones économiques exclusives (ZEE) françaises de la zone Sud de l’océan Indien


La visite s’est achevée par une démonstration « type » d’intervention à bord d’un navire de pêche mettant ainsi en avant, de façon dynamique, les procédures d’échange avec les autorités dans le cadre de l’Action de l’Etat en Mer (AEM), ainsi que le matériel utilisé.



Le 5 décembre 2014, la frégate de surveillance Floréal a contrôlé et pris en action de pêche illicite, trois navires de pêche malgache dans la zone économique exclusive (ZEE) de Juan de Nova. Cette opération s’est déroulé lors d’une patrouille dans la zone de responsabilité permanente (ZRP) des forces armées de la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI).
Le produit de la pêche estimé à 2.4 tonnes de poissons a été détruit et l’ensemble des apparaux de pêche appréhendé.

Sources :

Cols Bleus 

http://www.defense.gouv.fr/marine/actu-marine/le-floreal-appareille-pour-une-mission-de-surveillance-maritime

Aucun commentaire: