Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

23 janv. 2015

REMORQUAGE DE LA FRÉGATE NIVÔSE vers Maurice


REVUE DE PRESSEJANVIER 3, 2015





Vu sur le Web (Mer et Marine) – Sérieusement endommagée par un incendie dans ses machines au cours de la nuit du 29 au 30 septembre, la frégate de surveillance Nivôse sera remorquée début janvier vers l’île Maurice. La Marine nationale a, en effet, choisi le chantier CNOI pour effectuer les réparations du bâtiment. Celles-ci porteront pour l’essentiel sur la partie propulsive, ce passage imprévu en cale sèche étant également mis à profit pour anticiper un certain nombre d’opérations prévues initialement au cours de périodes de maintenance ultérieures. Les systèmes de contrôle et de commande de la propulsion seront ainsi modernisés, alors que les moteurs de propulsion et les diesels auxiliaires bénéficieront de différentes visites techniques indépendantes des réparations liées au sinistre.




Dysfonctionnement d’une sonde


Suite à l’enquête menée par le Service de soutien de la flotte, l’origine de l’incendie a été établie. Elle provient d’un dysfonctionnement sur une sonde de température de l’huile qui, probablement sous l’effet de vibrations, s’est rompue, occasionnant une fuite d’huile sur l’un des moteurs. Suite aux conclusions des investigations, des vérifications ont été menées sur tous les équipements de ce type à bord des cinq autres frégates du type Floréal.




Pas opérationnelle avant l’automne 2015


Comme nous l’écrivions dès le mois d’octobre, l’indisponibilité du Nivôse d’annonce longue puisque l’état-major de la marine ne s’attend pas à retrouver un bâtiment pleinement opérationnel avant l’automne 2015. Une absence dont se seraient bien passées les forces armées françaises œuvrant dans la zone de l’océan Indien (FZOI), les moyens navals dans la région étant limités. L’immobilisation du Nivôse, l’une des deux seules frégates de la Marine nationale basées à La Réunion, a logiquement des conséquences sur les missions, les unités disponibles se concentrant sur les opérations considérées comme prioritaires. Alors que la France ne déploie temporairement plus de frégate au large de la Somalie dans le cadre de la lutte contre la piraterie (tout en maintenant des moyens aériens), ses forces navales réunionnaises sont prioritairement mobilisées sur la surveillance et la protection dans la gigantesque zone économique exclusive attachée aux territoires français de La Réunion, de Mayotte, des îles Eparses mais aussi de Kerguelen, dans l’océan Austral.



Action exemplaire de l’équipage


Au-delà des aspects techniques et des contraintes opérationnelles liées à l’indisponibilité du Nivôse, on notera qu’il est ressorti de cet accident un comportement exemplaire de l’équipage. En pleine nuit et dans des conditions très difficiles, les marins sont parvenus à circonscrire au maximum un violent incendie, limitant ainsi les dégâts. Le tout, sans blessé. Une très bonne réaction qui valide, dit-on à l’état-major, le processus d’entrainement des équipages, qui s’exercent très régulièrement à lutter contre les sinistres pouvant survenir à bord.



Lien : http://www.meretmarine.com/fr/content/la-fregate-nivose-va-etre-remorquee-maurice-pour-etre-reparee


Crédit photo : La frégate de surveillance Nivôse © Ministère des Affaires étrangères 

Aucun commentaire: