Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

28 oct. 2014

FAA Jean Bart Opération CHAMMAL

FAA Jean Bart Opération CHAMMAL

Le Chammal, ou Shamal (arabe : شمال, littéralement « nord »), est un vent de nord-ouest soufflant sur l'Irak et le golfe Persique (y compris l'Arabie saoudite et le Koweït) qui est à son plus fort les après-midi d'été et diminue avec la nuit. Il souffle aussi les matins d'été, mais beaucoup moins fort. 


Le chammal souffle de une à plusieurs fois par an, surtout en été, mais parfois aussi en hiver1. Ce vent provoque de violentes tempêtes de sable qui touchent l'Irak, le vent provenant de Jordanie et de Syrie.
Chammal vient d'un nom masculin afghan qui signifie « nord ».


Cette projection s’inscrit dans le cadre du renforcement du dispositif français décidé par le Président de la République le 1er octobre 2014. La frégate anti-aérienne Jean Bart et son équipage d’environ 250 marins rejoignent un dispositif composé de 9 avions Rafale, d’un avion ravitailleur C135-FR et d’un avion de patrouille maritime Atlantique 2.

À la suite de l'offensive lancée en 2014 par l’État islamique repoussant les forces armées irakiennes de vastes zones et menaçant le Kurdistan irakien, une coalition internationale se met en place sous l'impulsion des États-Unis en septembre 2014.



Après avoir envoyé, à partir d'août 2014, de l’aide humanitaire aux réfugiés fuyant l'avancée de l'État Islamiste et de l’armement, dont des canons de 20 mm Tarasque, aux forces kurdes et irakiennes le combattant, la France est le deuxième pays à participer militairement et à effectuer des bombardements aériens sur zone depuis l'Implantation militaire française aux Émirats arabes unis.

Entre le 15 et le 25 septembre 2014, les Rafale français conduisent un total de onze missions au dessus de l'Irak. Cinq de ces missions étaient des « missions de renseignement dans la profondeur pour constituer des dossiers d'objectifs », cinq autres des missions « de renseignement sur les lignes de contact » entre les belligérants.

Le 19 septembre 2014, la France effectue ses premières frappes aériennes en Irak en engageant deux Rafale, soutenus par un ravitailleur et un Atlantique-2, qui détruisent un dépôt logistique de l'EI au sud de Mossoul.



Le 25 septembre 2014, deux Rafale en mission de reconnaissance armée bombardent une « cible d'opportunité », qui leur a été transmise par QG opérationnel américain, détruisant 4 hangars à proximité de Falloujah.

Le 1er octobre 2014, la France renforce son dispositif en annonçant le déploiement de trois avions Rafale de plus, ainsi que celui de la frégate anti-aérienne Jean Bart.

Le 19 octobre 2014, l’aviation française frappe à nouveau les jihâdistes au cours d’un vol de reconnaissance armée effectué par 2 Rafale dotés d’une nacelle de désignation Damoclès. Deux « pick-up terroristes » après avoir été formellement identifiés et confirmés hostile ont été détruits à l'aide de 3 bombes à guidage laser GBU-1213.



Le 21 octobre 2014, lors de l'appui d'une opération terrestre conduite par l’armée irakienne dans la région de Mossoul, un véhicule 4x4 militaire blindé de type Humvee, conduit par des jihâdistes, a été détruit par une bombe GBU-1214

Le 22 octobre 2014, des Rafale tirent au canon sur des fantassins jihâdistes qui attaquaient une position de l'armée irakienne prés de Falloujah.

La nuit du 23 au 24 octobre 2014, la France participe à un « raid de masse » effectué par la coalition contre des bâtiments de l'EI dans la province de Kirkouk. 70 bombes sont larguées, dont 12 par les appareils français et douze bâtiments sont détruits. Ils servaient à produire pièges, bombes et armes



D’un point de vue technique, une escale à Djibouti a permis d’embarquer des marins américains, chargés d’installer des systèmes de communication qui permettront de dialoguer directement avec les centres de commandement alliés.
La projection de la frégate anti-aérienne Jean Bart s’inscrit dans le cadre du renforcement du dispositif français engagé dans l’opération Chammal décidé par le Président de la République le 1er octobre. Lancée le 19 septembre 2014, l’opérationChammal vise, à la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, à assurer un soutien aérien aux forces armées irakiennes dans leur lutte contre le groupe terroriste autoproclamé Daech.


Sources EMA   Armée de l'air  RP Défense Cols bleus

http://www.colsbleus.fr/articles/3178


Aucun commentaire: