Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

18 oct. 2014

Centenaire de la Guerre 1914 - 1918

Centenaire de la Guerre 
1914 - 1918


Je suis toujours à traiter les correspondances de Marie-Ange Glâtre second maître de manoeuvre sur le Vinh-Long puis à Métélin et Salonique.



Jamais les Français ne se sont autant écrit que pendant la première guerre mondiale. Si le rythme d’une lettre par jour était courant, certains soldats en écrivaient et recevaient deux, voire plus encore… Tous les soldats écrivent, officiers ou hommes de troupe, et presque tout le temps : aux parents, à l’épouse, aux amis de la famille, aux camarades de combat, même peu éloignés, car il est difficile, voire impossible, de se déplacer. Pour beaucoup, écrire va devenir une habitude, presque une manie.




Un tel volume de correspondance n’a pas manqué de poser de sérieux problèmes d’organisation. D’un autre côté, un bon acheminement du courrier s’est vite avéré vital pour maintenir le moral des combattants, comme celui de l’arrière. Voilà pourquoi l’armée a déployé des moyens à la hauteur de l’enjeu. Cette correspondance, il faut aussi le dire, était gratuite. La « franchise militaire » n’étant en fait que l’extension généralisée de l’affranchissement réduit à un timbre par semaine en temps de paix. La guerre venue, le « Trésor et Postes », administration militaire unique, oblitéra sans frais les correspondances des soldats et la gigantesque masse du courrier qui leur était adressé. Le bureau central de la Poste militaire, installé au Conservatoire National de Musique de Paris, triait cette marée par secteurs postaux. Ainsi, la correspondance suivait (avec plus ou moins de bonheur) sans que l’on puisse identifier clairement le secteur du front où se trouvait le régiment du destinataire.


C'est l'occasion de parler le Méditerranée et des courriers qui ont circulé durant la guerre.

La poste navale est un service de la marine de guerre crée le 20 mars1916 sous l'appellation Postes Navales en Méditerranée. 






La poste navale assure l'expédition, la réception, le tri, l'acheminement et la distribution du courrier destiné au personnel de la marine de guerre. Elle permet également d'effectuer des opérations financières tel que les mandats. 


Un bureau central naval est créé à Marseille au sein du bureau central militaire postal chargé du courrier pour les troupes sur le front des Dardanelles.

Des bureaux navals sont créés à l'étranger là où sont présentes les troupes et les marins. Des timbres à date aux type 04 sont utilisés différentier les origines:

MEDIT C  : Malte  Argostoli



MED C/1   : Argostoli  Salamine 




MEDIT D    : Salonique




MEDIT E     : Brindisi Beyrouth



F              : Toulon Arsenal




MED G  G  : Corfou









H             :  Milo  Spalato



I              :  Moudros Milo Constantinople




J              :   Tarente




Aucun commentaire: