Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

26 août 2014

Festival BD de SOLLIES-VILLE

Festival BD de SOLLIES-VILLE




C'est encore les vacances sur les hauteurs de Toulon et le village de Solliès-Ville accueille comme chaque année le Festival de bandes dessinées les 22-23-24 août.


http://fr.wikipedia.org/wiki/Lorenzo_Mattotti


Des auteurs prestigieux : en 25 ans, les plus grands noms de la Bande Dessinée mondiale sont venus à Sollies-Ville, d’Arleston à Zep, en passant par Franquin, Jean “Moebius” Giraud, Gotlib, Tardi, Bilal, sans oublier Taniguchi ou Art Spiegelman.
En tout, ce sont quelques 240 auteurs (dessinateurs, scénaristes et coloristes) qui sont passés par notre village.













5 000 visiteurs par an : chaque année, en 3 jours, entre vingt et vingt cinq milles visiteurs se pressent sous les chapiteaux du festival. Si le public vient pour l'essentiel de la région PACA, différentes enquêtes montrent que les amateurs affluent en fait de 37 départements différents ; certains collectionneurs viennent même de Belgique ou d’Italie.

"Tu vas recevoir un PAP et une enveloppe avec le "MONTIMBRAMOI" qui va bien, de Solliès."

PAP réalisé par le club philatélique de la vallée du Gapeau

Un Festival précurseur : aussi bien dans le choix des auteurs invités que dans son palmarès, le festival a souvent été un précurseur. Ainsi, Max Cabanes, François Boucq, Zep, Lewis Trondheim, Philippe Dupuy et Charles Berberian ont reçu le Grand Prix de Sollies-Ville, avant de devenir “Grands Prix d’Angoulême”.

Lettre avec le MONTIMBRAMOI représentant l'affiche du festival 2014


Des actions humanitaires : depuis 23 ans, profitant de la notoriété et de la générosité de ses invités, l'association A.LI.EN, organisatrice du festival, édite des albums collectifs, vendus au profit d'œuvres caritatives, en France (Pompiers Varois, Protection des animaux sauvages de la région), mais aussi au Tibet, au Népal et au Chili (construction d’une école et d’une crèche).

"Je t'ai également posté une enveloppe imprimée avec le pseudo-timbre imprimé illégalement que normalement tu ne devrais pas recevoir (je n'ai pas reçu la mienne)." Et bien mon cher Major, j'ai bien reçu ton enveloppe


"Le festival devient décevant, les dessinateurs vedettes se comportant comme des vedettes, arrivant tardivement, ayant des exigences  l'organisation leur passe leurs caprices, il y a des tirages au sort pour avoir des dédicaces..."
Absence sur le timbre des mentions La Poste, du pays, du tarif, etc.

Merci à toi camarade de ces envois

Un tour sur le Gapeau
Au début des années 80, le remplacement des EDIC 9092 (Engins de Débarquement d'Infanterie et de Chars) et 9093desservants les sites du CEM (Centre d'Essais de la Méditerranée) implantés sur l'île du Levant devient urgent. La DGA, dont dépend le CEM, confie aux chantiers Serra Frères (aujourd'hui Foselev Marine) implantés à la Seyne-Sur-Mer (83), la construction d'un chaland de transport et de servitude (CTS) suffisamment dimensionné pour remplacer les 2 vétérans.



Baptisé Gapeau, du nom d'une rivière cheminant dans le Var, sa construction s'étale de novembre 1985 à octobre 1987. La prise d'armement pour essais intervient le 2 octobre 1987 et l'admission au service actif le 7 décembre 1987.




Ce bâtiment, armé par la Marine nationale pour le compte de la DGA, assure depuis lors des rotations quotidiennes entre le continent et Port-Avis (île du Levant). Stationné à Port-Pothuau (commune d'Hyères), il est le dernier représentant militaire présent dans ce port depuis la fermeture de la DP (Direction du Port) annexe. En effet, Ariel est désarmée, Tourmaline transférée à la DGA, Naïade remontée à Brest et Mésange a retrouvé le remorquage dans le port de Toulon.

Aucun commentaire: