Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

24 août 2014

Brest Préparatifs de démolition

Deconstruction de la F65 ACONIT




Le Télégramme annonçait le 17 août 2014 la déconstruction de la F65 ACONIT 



Conçue pour répondre à l'accroissement rapide des performances des sous-marins dans les années 60, la corvette C65 est construite autour de deux systèmes novateurs récemment développés : le sonar remorqué actif DUBV43 et le missile porte-torpilles Malafon. 



Devant l'école navale photo JM Bergougniou



Ces équipements lui valent d'être considérée comme l'ultime évolution des 5 escorteurs d'escadres type T47 spécialisés dans la lutte anti-sous-marine. Ses performances n'atteignent pas le niveau souhaité et la mise au point de l'appareil propulsif est longue et laborieuse. De ce fait, le programme de corvette C65 (devant compter 5 exemplaires) s'arrête après la première unité. La conception de navires anti-sous-marins océaniques est totalement repensée et porte désormais le nom de C67 puis F67 type Tourville.











BREST


Ex-Aconit. Préparatifs avant démolition
 
17 août 2014

Malgré les antennes et l'armement démontés, l'Aconit ? ex D 609 ? est reconnaissable grâce au radôme qui protégeait son antenne radar.Leur démolition avait été annoncée en décembre, l'année dernière. L'appel d'offres européen, lancé pour la démolition de six anciens bâtiments de la Marine nationale, avait été remporté par les chantiers belges Van Heyghen-Galoo. Il concernait six navires, principalement des avisos, qui, après avoir servi de brise-lames à Brest à l'emplacement de l'actuel port du château et à Lanvéoc-Poulmic, ainsi que pour l'un d'entre eux à Toulon, voyaient le temps de la déconstruction arriver. Plus récemment, la déconstruction du Colbert et de la Jeanne-d'Arc avait été attribuée à la société française Bartin Recycling Group et Petrofer. Dorénavant, c'est la frégate anti-sous-marine Aconit qui est concernée. Lancée en 1970 par l'arsenal de Lorient, la seule frégate de type F 65, après avoir connu 17 commandants et parcouru 628.000 nautiques avait été désarmée le 27 février 1997. Après des années embossée à Lanvéoc, l'Aconit a été convoyée, cette semaine, par des remorqueurs dans la base navale, où elle attendra de prendre le chemin d'un chantier de démolition.


Merci à Claude pour les infos



Aucun commentaire: