Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

25 juil. 2014

Humour dans le carré par Donec


un exemple à suivre 
Henriette Caillaux


Bonjour à tous,

Nous sommes fascinés aujourd’hui par le patriotisme sans concession de « ceux de 14 ». Mais nous oublions que les femmes de ce temps là soutenaient nos grands pères comme aucune de nos admiratrices légitimes ou non le ferait aujourd’hui.



Prenez Henriette Caillaux. Son mari, Joseph, riche et brillant inspecteur des finances, ministre, portait beau et séduisait à tout va. Gaston Calmette, le directeur du Figaro le poursuivait de sa vindicte. Après avoir commencé par accuser le ministre de prévarication, il menaçait de produire les courriers enflammés échangé du temps où Henriette n’était encore que sa maitresse.

Le sang de la belle épouse ne fait qu’un tour, elle se rend chez Gastinne Renette, armurier en renom, achète un révolver et sans barguigner va coller quelques balles dans la peau de Gaston.




Le procès se déroulera au mieux, trouvant son épilogue le 28 juillet 1914 par l’acquittement de la troublante coupable. Pour tout dire, très opportunément le procureur avait été promu quelques jours plus tôt commandeur de la légion d’honneur et les jurés choisis selon leur orientation politique.

Bref une affaire rondement menée par une femme de cœur qui reste un exemple pour les épouses qui acceptent sans broncher que leur bien aimé soit la proie des medias.

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.

Donec

Aucun commentaire: