Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

17 juil. 2014

14 juillet la Marine défile

14 juillet  2014 la Marine défile


"En ce 14 juillet 2014 et comme tous les ans, notre pays célèbre sa fête nationale. Mais cette année, elle
s’inscrit dans le cycle mémoriel du souvenir des deux conflits mondiaux. Elle ouvre les grandes
commémorations du centenaire de la Grande Guerre. Une guerre qui a bouleversé la carte du monde. La
France a en effet invité tous les pays qui ont été impliqués sur le théâtre européen entre 1914 et 1918 à venir
à Paris.



Sur les Champs-Élysées, la moitié des Nations du monde est représentée." François Hollande




"Nos soldats sont les garants de notre sécurité. Ils en font la preuve en France et sur tous les théâtres d’opération où ils sont déployés. Qu’ils en soient remerciés, comme chaque année, par les plus chaleureux applaudissements."

http://www.elysee.fr/assets/Uploads/DOSSIER-DE-PRESSE-14juillet.pdf








Un Allemand sur un navire français

Il est le seul de son bâtiment, le BPC Dixmude, à avoir un pantalon noir, plutôt que bleu. Et pour cause : il est le seul Allemand. Un Allemand, au milieu d'officiers de la Marine française, un véritable symbole en ce jour de commémoration du début de la Grande Guerre.
« Il y a un programme d'échange entre la France et l'Allemagne, explique le lieutenant Marc Bomertz. Je suis très content de travailler comme officier de chargement et officier chef de quart. Je suis très fier de défiler avec mes collègues et amis du Dixmude. D'autre part, Dixmude est le nom d'une ville de
Belgique où il y a eu une bataille entre l'Allemagne et la France : pour moi, c'est un vrai symbole pour le XXième siècle qu'un officier allemand défile au milieu de ses collègues français. »


  • 9h10 : fin de la mise en place des troupes à pied et motorisées sur le site Étoile / Champs-Élysées
  • 9h20 : inspection des troupes par les officiers généraux commandant les défilés à pied et motorisé.
  • 9h45 : mise en place des détachements d’honneur de la Garde républicaine, place de l’Étoile et place de la Concorde.
  • 10h : arrivée du Président de la République avenue de Friedland. Accueil par le général d’armée Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, et le général de corps d’armée Hervé Charpentier, gouverneur militaire de Paris. Revue des troupes.
  • 10h15 : honneurs rendus au Président de la République, place de la Concorde par le 1er régiment d’infanterie de la Garde républicaine. Accueil par le Premier ministre, M. Manuel Valls, le ministre de la Défense, M. Jean-Yves Le Drian, le secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la mémoire, M. Kader Arif et le chef d’état-major particulier du Président de la République, le général d’armée Benoît Puga.
  • 10h20 : Animation d’ouverture
  • 10h35 : défilé aérien d’ouverture commandé par le général de corps aérien Thierry Caspar-Fille-Lambie, commandant de la défense aérienne et des opérations aériennes.
  • 10h45 : défilé des troupes à pied commandé par le général de brigade Henry Bazin, général adjoint engagements auprès du gouverneur militaire de Paris.
  • 11h20 : début du défilé voilures tournantes
  • 11h25 : défilé des troupes motorisées commandé par le général de division Marcel Druart, commandant l’état-major de force n° 1 de Besançon, puis défilé des troupes montées.
  • 11h45 : animation de clôture
  • 12h : départ du Président de la République.




Comme chaque année depuis 1980, c’est sur les pavés des Champs-Élysées, que près de 5.000 hommes et femmes vont défiler le 14 juillet prochain à Paris. De nombreux marins seront présents dans les rangs.


Délégation de l’école navale, 85 élèves-officiers défileront.

L’École navale forme les officiers de marine, futurs dirigeants de la Marine nationale et de la Défense, aptes aux emplois opérationnels dans un contexte international. Elle délivre 25 formations techniques et universitaires à 1200 élèves par an (100 élèves en cursus officier).
Pour plus d’informations, cliquez ici !

Elle va défiler :



Aspirant Béatrice LAFFITTE :
«J’ai choisi de rejoindre la Marine car je voulais vivre des expériences uniques tant sur le plan professionnel qu’humain, mais aussi pour vivre au contact de la mer, milieu que j’affectionne particulièrement. J’ai intégré l’École navale en 2012 après deux ans de prépa. Durant ma première année, j’ai intégré l’équipe de natation de l’École, avec laquelle j’ai participé à plusieurs tournois et championnats. En deuxième année, j’ai participé à un semestre d’échange à l’École de l’Air dans le cadre de ma formation. J’ai pu y suivre des matières scientifiques correspondant à mon futur domaine de spécialité et découvrir une autre armée. La fête nationale est selon moi l’occasion de voir la richesse et la cohérence des armées françaises.»

Délégation de l’école de maistrance, 97 marins défileront.

L’École de Maistrance forme les officiers mariniers de recrutement direct de la Marine nationale.
Sa mission consiste à préparer les jeunes du niveau bac à bac+3 à assumer des fonctions de
technicien et de cadre de premier niveau au sein d’équipes de travail. Implantée à Brest,
elle accueille chaque année jusqu’à 800 jeunes femmes et hommes âgés de 18 à 25 ans.
Pour plus d’informations, cliquez ici !

Elle va défiler :



Annie ALLA :
Elève maistrancier

« Je voulais entrer dans la Marine pour les formations qu’elle propose, pour naviguer et voyager et parce les missions qui nous sont confiées sont variées : c’est une armée très complète ! Mais pour cela, il a fallu que j’obtienne la nationalité française. Avant de rentrer à l’École de Maistrance, j’ai étudié trois ans en licence d’AES. En janvier 2013, je suis entrée dans la Marine en commençant par le CIN de St Mandrier pour suivre ma formation initiale. Au bout de trois mois, j’ai été affectée sur un bâtiment de la Marine à bord duquel j’ai fait plusieurs escales.

La Marine nationale est une armée qui nous offre des perspectives d’évolution. Elle nous permet de découvrir de nouveaux horizons. La formation est intense et riche. Il faut prendre ses marques et s’adapter au rythme.

Quel que soit le statut, la fonction ou la spécialité, nous faisons partie de la même famille : la Marine, et je suis fière de le montrer sur les Champs. »

Délégation de la force des fusiliers marins et commandos marine, 40 fusiliers marins et 40 commandos défileront.

La force des fusiliers marins et commandos marine basée à Lorient est forte de 2 500 hommes environ pour assurer la protection des sites stratégiques et des unités de la Marine et conduire les opérations spéciales. Répartis en 6 unités, les commandos Marine conduisent les opérations spéciales (assaut à la mer, appui et destruction à distance, reconnaissance, action sous- marine) ainsi que certaines missions en appui des forces aéromaritimes (opérations amphibie s, guidage et appui feu, renfort des équipes de visite, contrôle d’embargo) et d’action de l’État en mer (opérations de police en mer, pêches, immigration clandestine, lutte contre le terrorisme maritime, la piraterie et contre les trafics illicites).
L’école des fusiliers marins forme chaque année plus de 500 marins, du jeune quartier-maître fusilier à l’officier commando.
Pour plus d’informations, cliquez ici !

Il va défiler :



SMQ Cyr PAÏTARD :
Ecole des fusiliers marins

« Après avoir passé mon bac S dans un lycée militaire, j’ai décidé de rentrer à l’Ecole de Maistrance au CIN de Brest et de passer mon brevet d’aptitude technique « fusiliers marins » à Lorient. J’ai choisi d’intégrer la Marine nationale pour servir la France, pour le goût de l’aventure et de l’effort. De ma courte vie de Marin, le jour le plus marquant a été celui où je suis retourné dans mon lycée en uniforme. J’ai eu la chance de retrouver mes anciens cadres et camarades qui me voyaient trois mois auparavant comme simple lycéen. J’ai réalisé ce jour-là, à quel point j’étais fier d’être entré dans la Marine nationale. »

Délégation du bâtiment de projection et de commandement Dixmude, 72 marins défileront.

Au coeur des moyens d’assaut amphibie et de commandement interarmées et interallié, le BPC Dixmude contribue à la crédibilité militaire maritime de la France au sein de l’OTAN et auprès des organismes internationaux.
Pour plus d’informations, cliquez ici !

Il va défiler :



LV Mark Baumert :
Navigation

« Mon but était de me familiariser avec la Marine nationale, la France et d’apprendre la langue française. Comme la France est l’allié le plus important de l’Allemagne, une coopération plus forte va dans le sens de la sécurité et de la défense de l’Europe. Être officier chef de quart à bord d’un bâtiment de guerre est un travail polyvalent et passionnant, d’autant plus que je m’intéresse personnellement aux opérations amphibies, un domaine demandant une forte coopération complexe entre l’armée de Terre, l’armée de l’Air et la Marine. Ma fonction de chef de quart est un challenge mais en même temps un travail que je fais avec enthousiasme. L’état d’esprit à bord du Dixmude est remarquable, ce qui simplifie le travail ! »

Délégation de la frégate type La Fayette Guépratte, 64 marins défileront.

Endurante par conception et dotée d’une excellente autonomie, la FLF Guépratte peut être déployée
seule. Ses capacités de détection radars et de guerre électronique, son hélicoptère embarqué, la
puissance de son système de traitement de l’information, l’efficacité de son autodéfense, l’importance
de ses moyens de transmission et la possibilité de tirer un avantage tactique de la furtivité font de ce
bâtiment un atout majeur de la force maritime française.
Pour plus d’informations, cliquez ici !

Il va défiler :



SM Jean-Bernard BERCET :
Mécanicien d’armes (MEARM)

« Ayant suivi une préparation militaire marine à La-Seyne-sur-mer après mon Bac en mécanique industrielle, mes motivations principales furent une formation professionnelle rémunérée immédiatement, un métier dynamique, un salaire intéressant et une évolution de carrière certaine. De plus, j’avais l’opportunité de travailler la mécanique sur des systèmes hors du commun, participer à des missions intéressantes en territoires inconnus avec de l’artillerie de pointe. Ce métier m’a permis d’être en mission opérationnelle (Harmattan en Libye et Atalante en océan Indien) permettant acquérir une bonne expérience des opérations militaires, de pouvoir faire escale dans différents pays africains. Cela m’a permis de m’enrichir personnellement »

Défilé aérien d’ouverture
Le Rafale Marine
Le Super-Etendard modernisé (SEM)
Le Falcon 50
L’Atlantique 2

Défilé aérien de clôture
Le Caïman Marine
Le Panther
Le Dauphin

Après le défilé, Parisiens et Franciliens pourront rencontrer leurs marins sur trois sites d’Ile-de-France. Les visiteurs pourront s’immerger dans l’univers des navires, sous-marins et aéronefs français.
De 14h à 18h, les visiteurs pourront retrouver la Marine :
Place de l’Opéra (Paris 9ème)
A rencontrer :
• 10 marins de la FLF Guépratte
• 2 sous-mariniers de la Force océanique stratégique
• 10 élèves de l’École navale
• 10 élèves de l’École de Maistrance
A voir :
• Simulateur de navigation
• Maquette du porte-avions Charles de Gaulle
• Maquette du sous-marin nucléaire d’attaque Barracuda
Esplanade des Invalides (Paris 7ème)
A rencontrer :
• 5 marins de la cellule de plongée humaine et d’intervention sous la mer
• 10 fusiliers marins de l’école des fusiliers marins de Lorient
• 10 marins du BPC Dixmude
A voir :
• Caïman Marine (hélicoptère embarqué multi-luttes)
• Matériel de plongée et de guerre des mines présenté dans une piscine mobile
• Exposition photographique : « De Dixmude à Gao : un siècle d’engagement
des fusiliers et commandos marine au service de la France »
• Maquette de bâtiment de projection et de commandement
Cachan (92)
A rencontrer :
• 20 marins du BPC Dixmude
• 20 fusiliers marins
A voir :
• 1 camion Marine nationale présentant ses métiers

Sources : Marine nationale
Droits : Marine nationale






A lire aussi


http://www.lemonde.fr/international/article/2014/07/14/comment-la-defense-a-fait-defiler-un-sous-marin-pour-le-14-juillet_4456714_3210.html

defile14juillet2014-600px.html


Photos Joël Moreau

Aucun commentaire: