Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

20 juin 2014

Humour dans le carré par Donec

l'Authion en souvenir de Jacques



Bonjour à tous,

Du balcon de l’hôtel de ville de Nice le 9 avril 1945 le général De Gaulle lance « Nos armées vont franchir les Alpes ! ». En effet, le lendemain, la 1ére DFL du général Garbay monte à l’assaut. En route pour la Forcla, La cime de Raus, les Mille Fourches ! L’escadron de chars du premier régiment de fusiliers marins est commandé par le capitaine de corvette Roger Barberot. Il avait en 1940, avec André Patou et Honoré d’Estienne d’Orves quitté Alexandrie pour reprendre le combat. Le commandant se dirige vers Cabanes Vieilles. L’héroïque bataille de l’Authion va se dérouler dans des conditions pénibles. Comme souvent, pour nos troupes, le courage suppléé au manque d’équipements de montagne.



Jacques après sa sortie de la terrible école des SAS d’Achnacarry et quelques parachutages en Lancaster au dessus de l’Italie du nord, rêvait de baroud. Il ne pouvait donc pas manquer cette ultime campagne. Son rôle : il guidera les fusiliers marins vers Cabanes Vieilles. En pleine bataille, en dépit des mines judicieusement posées par les Allemands, par six fois, il affrontera un feu nourri pour sauver des camarades blessés.


Pour cette belle conduite la croix de guerre avec palme lui sera décernée. Félix Gaillard, René Coty et Jacques Chaban-Delmas ont apposé leurs signatures au bas de la distinction. Mais nous ne sommes là qu’au début de l’aventure…

Tout cela pour dire que nous serons samedi matin, entre amis, à l’Authion, au pied du monument des fusiliers marins, pour nous souvenir de tout ça…

Le ciel vous tienne en joie et à la semaine prochaine.


Donec

Aucun commentaire: