Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

1 juin 2014

En préparant le débarquement D-Day : 6 juin 1944

En préparant le débarquement 
D-Day : 6 juin 1944


A vouloir trop ranger, on déterre toujours quelque chose et alors.... adieu le rangement!





Aujourd'hui c'est un cours d'histoire maritime de l'Ecole navale que j'ai déterré... Pas jeune le cours du professeur Louis René Marie Nicolas, il date de 1949.




Ce cours a été rédigé car à l'époque il n'existait pas d'exposé suivi des opérations maritimes de la IIème guerre mondiale. Ce cours est divisé en quatre parties 

  1. 20 ans de paix Marine et Politique 1919 - 1939
  2. L'Atlantique 1939 - 1945
  3. La Méditerranée 1940 - 1945
  4. Le pacifique et l'Extrême Orient

La partie 2 se divise en 


  • Coopération franco-britannique (septembre 39 - juin 40)
  • Résistance anglaise (juin 40 - décembre 41)
  • Les Etats-unis en guerre (décembre 41 - juin 44)
  • Le débarquement de normandie (juin 44)


L'Allemagne après ses échecs en Russie en 1941 et 42, après le débarquement allié en Afrique du Nord était soucieuse de la défense de l'l'Europe occidentale. Elle avait des milliers de kilomètres de côtes à surveiller de la Norvège à la Grèce... avec des zones d'invasions possibles : Scandinavie, Mer du Nord, Allemagne entre Ems et Elbe, péninsule ibérique, delta du Rhône, embouchure de la Gironde...
Von Rundstedt croit à une attaque sur le Pas-de-Calais, l'état-major général pense à la zone Seine-Somme, Hitler en mai 44 parle de Basse-Normandie.








couverture de TIME 31 août 1942


une ligne de fortification construite par l'organisation Todt borde la côte de France, Belgique, Hollande, avec des forteresses : Dunkerque, Calais, Boulogne, Le Havre, Cherbourg, Brest La Rochelle...
Von Rundstedt n'a pas confiance dans le Mur de l'Atlantique : "Les forteresses ne peuvent pas se défendre du côté de la terre."

la Wermacht au 10 mai 1944 dispose de 321 divisions dont 45 blindés plus 89 fournies par les pays satellites, 233 sur le front oriental, 55 à l'ouest. La Luftwaffe maintient ses effectifs à 5000 avions.







La stratégie alliée est élaborée dans une série de conférence à partir de la fin 1942 : Casablanca (janvier 43), Québec (août 43) Le Caire (novembre 43)
Téhéran (novembre - décembre 43) le Caire (décembre 43).




C'est à Téhéran qu'est décidé qu'Overlord sera l'opération principale pour soulager le front russe.
Au Caire en décembre 43, Eisenhower est proposé à Churchill qui déclare "One of thé finest men I never knew"

Le général Eisenhower reçoit sa mission :" Vous envahirez le continent européen en conjonction avec les autres nations alliées. Vous entreprendrez des opérations visant à pénétrer au coeur de l'Allemagne et à détruire ses forces armées."

L'opération Neptune est la partie marine d'Overlord. La guerre sous-marine décline, la production de navires est toujours en augmentation dans les chantiers américains et les alliés ont la maîtrise de l'air.
Ce sont 4.000 navires qui assurent le succès de l'opération Neptune.





la marine britannique , appuyée par celle des Etats-Unis et de la France (croiseurs Montcalm, Georges Leygues, frégates Combattante, Aventure, Escarmouche, Découverte, Surprise, corvettes Aconit, Roselys, Renoncule, d'Estienne d'Orves, chasseurs, vedettes rapides, cuirassé Courbet qui servira de brise-lames) se prépare au bombardement des objectifs côtiers.




722 navires de guerre (sans compter les dragueurs) participent à l'opération : 6 cuirassés, 22 croiseurs, 119 destroyers, 113 frégates ou corvettes...

à suivre...

Aucun commentaire: