Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

31 mai 2014

Le Marion Dufresne en rade de Cherbourg le 20 mai 2014

Le Marion Dufresne en rade de Cherbourg le 20 mai 2014


Le navire ravitailleur et oceanographique des Terres Australes et Antarctiques FrancaisesMarion Dufresne va effectuer un arrêt technique aux chantiers Arno-Damen de Dunkerque à partir de la mi-mai. De retour d'une opération de ravitaillement des Iles Eparses, le navire, armé par CMA CGM, est en route vers la métropole. Il devrait regagner les eaux australes durant l'été, pour notamment effectuer OP2, la deuxième opération annuelle de ravitaillement des archipels subantarctiques.


Un pli du Marion Dufresne en route pour Dunkerque à l'occasion de son passage à Cherbourg le 25 mai 2014 sur timbre TAAF Marion Dufresne
TAD Manuel Code ROC 21618 A Caen CTC en date du 28 mai 2014

En 2015, le Marion Dufresne, qui aura 20 ans, va effectuer une "jouvence" de plusieurs semaines visant à sa remise en condition. Ce chantier portera notamment sur la modernisation des instruments océanographiques, pour lesquels 13 millions d'euros d'investissement d'avenir ont été accordés, ainsi que sur la propulsion et les équipements de navigation.

sources  Mer et Marine

Sébastien PANOU.




le Marion Dufresne au port de Dunkerque
en remontant dans le temps

Le navire océanographique de l'institut polaire va être modernisé. L'État vient de débloquer 13 millions d'euros.


L'État vient d'allouer 13 millions d'euros au titre des Investissements d'avenir, pour la modernisation du Marion Dufresne. Ce navire océanographique de 120 m est un des fleurons de la flotte scientifique française. Propriété des Terres australes et antarctiques françaises (Taaf), il assure les rotations logistiques vers les îles Kerguelen ou Crozet en océan Indien. Le reste de l'année, il est affrété 217 jours par l'Institut polaire Paul-Émile-Victor (Ipev), basé à Plouzané.

Son carottier Calypso est un des plus performants du monde et réalise des prélèvements de sédiments sous forme de « carottes ». Celles-ci permettent notamment de retracer l'évolution du climat. Ce carottier avait déjà bénéficié d'une enveloppe de deux millions d'euros, il y a deux ans. Les 13 millions seront cette fois destinés à la modernisation des divers équipements scientifiques du bateau : portique, treuils, sondeurs...

Un chantier français

« L'un des objectifs est de rendre interopérables les grands équipements scientifiques nationaux », explique Yves Frenot, directeur de l'Ipev. Ainsi, par exemple, le robot sous-marin Victor 6 000, opéré depuis le Pourquoi Pas ? de l'Ifremer, pourra l'être aussi depuis le Marion Dufresne.

Le chantier coque et machine (10 millions d'euros) sera par ailleurs à la charge des Taaf. Les travaux de jouvance à mi-vie pour ce bateau construit en 1995 doivent avoir lieu en 2015 « sur un chantier a priori français », précise Yves Frenot. Celui-ci n'est pas encore choisi, « mais il est normal que l'investissement retombe sur l'économie française ».

Gérer les campagnes du Marion Dufresne est une des grandes missions de l'Ipev, avec les bases en Antarctique. Le bateau mobilise un tiers des 30 millions d'euros de budget annuel de l'institut.




http://www.meretmarine.com/fr/content/le-marion-dufresne-effectuera-un-arret-technique-dunkerque

Aucun commentaire: