Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

21 janv. 2014

TONKIN 1883 corps expéditionnaire Indochine Henri Rivière

Corps expéditionnaire du TONKIN 1883


Lettre à destination de ST Brieuc puis de Belle-Isle-en-Terre  Correspondance d'armée 16 août 1883   service à la mer

La guerre franco-chinoise opposa la France de la Troisième République à la Chine de la dynastie Qing entre septembre 1881 et juin 1885. Elle éclata parce que les Français tentaient de prendre le contrôle du fleuve Rouge qui reliait Hanoï à la province du Yunnan en Chine.




Cet épisode militaire fait partie de la lente prise de contrôle de la Chine menée par les puissances européennes pendant le deuxième moitié du xixe siècle. C'est un enjeu majeur de la politique coloniale française qui souhaitait acquérir des positions fortes dans le sud de la Chine.



Surtout, la victoire française avec la reconnaissance de son protectorat sur l'Annam et le Tonkin, s'ajoutant à la Cochinchine déjà occupée dix ans plus tôt et au Cambodge, conduisit à la création de l'Indochine française.





Le capitaine de vaisseau Henri Rivière, commandant trois canonnières et sept cents hommes, prit la citadelle d’Hanoï, capitale du Tonkin, le 25 avril 1882, comme l'avait fait Francis Garnier en1873. Le 27 mars 1883, il prit Nam Định, mais la faiblesse des effectifs dont il disposait entraîna la répétition des événements de 1873.

De Marseille à Lyon Spécial 17 sept 83


En mai 1883, les Pavillons Noirs encerclèrent Hanoï. Rivière fit une sortie le 16 puis une autre le 19, au cours de laquelle il fut tué. La mort de Rivière déchaîna les bellicistes de la Chambre des députés àParis. 


Paris à Brest Sept 83
Belle Isle en Terre 19 sept 83


Jules Ferry confia alors les deux divisions navales d'Extrême-Orient au contre-amiral Courbet qui arriva le 18 août 1883 à l'improviste devant Thuân-an, le port de Hué, qu'il bombarda.




Le 25 août 1883, par le traité de Hué, l'empereur d’Annam cédait le Tonkin à la France sous la forme d'un protectorat. La Chine rejeta le traité et envahit la province du Tonkin. Bien qu'aucun des deux pays n'eût formellement déclaré la guerre, les opérations militaires commencèrent à l'automne 1883. Lors de la campagne de Bac Ninh, les forces françaises s'emparèrent des citadelles de Bắc Ninh, Sơn Tây sur le fleuve Rouge. 

Le 2e régiment étranger fut assiégé pendant quatre mois (23 novembre 1884 - 28 février 1885) par les Pavillons noirs dans la citadelle de Tuyên Quang.





Pierre Loti embarque au mois de mai 1883 sur L’Atalante pour participer à la campagne du Tonkin. Il publie le récit, heure par heure, de la prise de Hué dans Trois Journées de guerre en Annam, texte qui paraît dans les colonnes du Figaro. Il écrira également l'épitaphe de l'amiral Courbet, mort le 11 juin 1885 en rade de Ma-Kung.



Quelques sites pour les recherches 

Aucun commentaire: