Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

14 janv. 2014

FDA FORBIN Voeux

FDA FORBIN Voeux 
Paris Armées Les Loges

La Frégate FORBIN en escale au camp des Loges


le bureau postal interarmées "00484 PARIS ARMEES LES LOGES" (anciennement "Paris Armées 02"), est implanté au Camp des Loges à Saint Germain en Laye depuis 1969.

Saint-Germain-en-Laye, parce qu’elle était ville royale, a accueilli pendant des siècles une garnison : le roi était accompagné d’hommes d’armes chargés de le protéger et de "rendre les honneurs". Il faudrait des pages pour relater l’histoire détaillée de cette garnison.

N’en citons que quelques épisodes :15 octobre 1809 : Napoléon installe l’école de cavalerie au château de Saint-Germain (Louis XVIII la réunira par la suite à l’école de Saint-Cyr, et elle sera remplacée en 1815 par l’Ecole de Saumur).

Napoléon III choisit Saint-Germain pour l’un de ses régiments de cavalerie de la garde. Les régiments se succèdent de 1854 à 1870.

En 1902 arrive le 11e Cuirassiers, qui restera à Saint-Germain jusqu’à son départ pour le front, le 1er août 1914.

Après la guerre, le 16e Dragons est en garnison au quartier de Gramont et au Luxembourg. Le camp des Loges abrite trois escadrons d’autos mitrailleuses.

En 1932, le 1er bataillon de dragons portés, héritier du Royal-Dragons fondé par Louis XIV en 1656, s’installe dans notre ville.

La guerre : Saint-Germain voit partir le 8e cuirassiers et le 11e Dragons recréés en quelques jours.

Après la Libération : la 2e D.B. prend ses quartiers à Saint-Germain, avec son bataillon de renfort. Elle s’installe au quartier de Gramont.

Au camp des Loges, le 1er bataillon de chasseurs à pied précède les troupes d’appui du Shape (commandement des forces alliées en Europe) qui arrivent en 1951.

Restent aujourd’hui au camp des Loges, l’État-major du commandement militaire d’Ile-de-France et le Groupement de soutien de la Base de Défense Ile-de-France de Saint-Germain-en-Laye.
Quant au quartier Gramont (photo ci-dessous), occupé encore récemment par plusieurs services du commandement militaire d’Ile-de-France, le ministère de la Défense a décidé de le transformer en un parc de 168 logements locatifs et familiaux destinés aux militaires, agrémenté d’un vaste espace paysager.

Joël Moreau et la section Ile de France de la Marcophilie navale 


Aucun commentaire: