Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

26 janv. 2014

Campagne d'application des enseignes de vaisseau Jeanne d'Arc Hong-Kong

Campagne d'application des enseignes de vaisseau Jeanne d'Arc Hong-Kong  8 mars 1974



Lors de l'escale de Hong-Kong, la Jeanne va croiser un autre géant des mers, le paquebot France 





Lancé le 11 mai 1960 à Saint-Nazaire lors d'une cérémonie présidée par le général de Gaulle, devant une foule de 100 000 personnes, le paquebot France est alors considéré comme l'un des principaux emblèmes de la modernisation française des années 1960. Au même titre par exemple que la nouvelle aérogare d'Orly inaugurée en 1961, il incarne l'innovation technologique, en même temps qu'il symbolise le rêve de grandeur gaullien. Ce navire, capable de transporter jusqu'à 2 046 passagers et 1 050 membres d'équipage, est ouvert au public en 1962.


le France vu de Kowloon Source  Anciens marins de la Jeanne d'Arc Collection Mariannick Rolland

Pourtant, si ses trois premières années d'exploitation s'avèrent fructueuses, dès 1965 le France voit ses dépenses dépasser ses recettes. En outre, le paquebot doit faire face à une concurrence de plus en plus forte. D'abord celle du Queen Elizabeth 2, mis en service en 1969. Mais aussi et surtout celle des Boeing 707 qui démodent les traversées transatlantiques. Le France subit également la forte hausse des prix du pétrole suite à la crise de 1973. En juillet 1974, le nouveau gouvernement de Jacques Chirac décide dès lors de couper les subventions données à la Compagnie Générale Transatlantique qui gère le navire. Aussi celle-ci annonce-t-elle le désarmement du France pour la fin d'octobre 1974.

Dernier tour du monde du paquebot France  Escale à Hong Kong

En réaction, le 11 septembre 1974, les marins décident d'immobiliser le paquebot en rade du Havre, alors qu'il approche du port. Les passagers qui se trouvent à bord sont débarqués le lendemain. Les officiers refusent de joindre la mutinerie, tandis que les marins organisent la grève. A terre, un mouvement de solidarité avec les mutins prend forme : un comité de défense du paquebot est créé par le maire communiste du Havre, André Duroméa, une pétition à Valéry Giscard d'Estaing recueille près de 40 000 signatures et une grève générale est lancée dans la marine marchande durant deux jours. Un accord n'est signé que le 4 octobre.




Hong Kong 1982 photo JM Bergougniou





Aucun commentaire: