Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

28 janv. 2014

Brest Arsenal

Brest Arsenal

L'effectif des ports militaires a justifié l'ouverture de bureaux navals, recettes de pleine exercice, au service exclusif des marins stationnés dans les ports.




A la fin du XVème siècle, Louis XII fait armer à Brest des vaisseaux qui participeront à ses campagnes d'Italie. La création du port militaire n'intervient cependant qu'en 1631, sur décision de Richelieu, et les premiers travaux importants n'y sont effectués qu'à partir de 1666, sous la haute direction de Colbert, alors contrôleur général des finances.





sources : Brest archives municipales et communautaires



En 1669, la marquis de Seignelay, fils de Colbert et Ministre de la Marine, publie l'ordonnance du 15 avril qui codifie avec précision l'organisation des arsenaux: L'intendant, qui relève directement du Ministre, est responsable de l'ensemble des activités de l'arsenal. Il en ordonnance les dépenses. Le commandant de la marine n'a autorité sur la flotte qu'après qu'elle ait été armée.




Le premier bassin de l'arsenal de Brest, le bassin Tourville est construit en 1683, il sera agrandi à deux reprises en 1745, puis en 1864.
La Consulaire  Brest 2008 Photo JM Bergougniou

Après le rapide développement des années 1660 à 1690, l'arsenal de Brest connaît une période de stagnation de plus de 40 ans. Puis un nouvel essor lui est donné par deux ministres de Louis XV, le comte de Maurepas et le Duc de Praslin. L'architecte Choquet de Lindu remplace alors les vieux bâtiments de l'époque de Colbert par des bâtiments en granit. Il édifie notamment, en 1747, sur la rive de la Penfeld, un imposant atelier de corderie, long de 400 mètres.



La construction des bassins de Pontaniou débute en 1746. Au cours des mêmes années, un sérieux effort est fait pour renouveler les techniques traditionnelles, souvent empiriques, de constructions navales. Celui-ci se concrétise notamment par la création, en 1741, du corps des Ingénieurs Constructeurs, ancêtre de celui des ingénieurs du Génie Maritime.


Brest 2008 Photo JM Bergougniou


Les innovations en matière d'organisation sont moins heureuses après que Choiseul ait cru bon de placer l'intendant et le commandant de la marine sur pied d'égalité. Castries en 1786, restaure l'unité de commandement en donnant au commandant de la marine le pas sur l'intendant.


Le plateau des Capucins Brest 2008 Photo JM Bergougniou


Quelques années plus tard, Bonaparte modifiera une nouvelle fois cette organisation en plaçant à la tête de l'arsenal le Préfet Maritime, haut fonctionnaire choisi pour ses qualités personnelles, sans considération de corps d'origine ou de grade (arrêté du 7 Floréal an VIII.


Le plateau des Capucins Brest 2008 Photo JM Bergougniou


Signalons enfin qu'au cours des dernières années de la monarchie, les ouvriers bénéficiaient d'un embryon de statut, avec le règlement de demi solde aux personnels inemployés (préfiguration d'une certaine stabilité de l'emploi) et l'instauration, sosu certaines conditions, d'un système de pension (ordonnance de 1784)




La grue bleue Brest 2008 Photo JM Bergougniou

le bureau DE bREST ouvre du 25 novembre 1918 au 1er février 1921 (Type A/Type B) puis du 16 avril 1937 au 02 septembre 1939 (Type C)

Type A





Type B


Le bureau naval de Brest fut réouvert le 16 avril 1937 à l'occasion des grandes manoeuvres navales. Il sera fermé le 2 septembre 1939 date à la quelle le bureau BREST-NAVAL prend la relève.

Type C (1937/1939)




Sources B Sinais catalogue des oblitérations navales françaises 1771 -1986

Aucun commentaire: