Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

27 déc. 2013

Mission Bois-Belleau PAN Charles de Gaulle

 Mission Bois Belleau 
PAN Charles de Gaulle

Joyeuses fêtes à tous ceux 
qui sont en mer


Le Bois Belleau (ex-USS Belleau Wood) est un porte-avions léger de la Marine nationale française, en service de 1953 à 1960. Le Bois Belleau est nommé en hommage à la bataille du bois Belleau de la Première Guerre mondiale.
http://www.envelopmer.blogspot.fr/2013/08/bois-belleau-welcome-to-norfolk.html 





Partis de Toulon le 20 novembre dernier, les marins de la Task Force 473 ont participé à un entraînement en Méditerranée d’une dizaine de jours, avant de mettre le cap à l’Est pour rejoindre le nord de l’océan Indien et le golfe arabo-persique. Le franchissement du canal de Suez, séparant la mer Méditerranée de la mer Rouge, est un moment important pour le déploiement du groupe aéronaval puisqu’il ouvre la voie vers l’océan Indien, cœur stratégique et géographique de cette nouvelle mission opérationnelle baptisée Bois Belleau.



FDA Forbin photo JM Bergougniou

FDA Forbin photo JM Bergougniou

FASM Jean de Vienne photo JM Bergougniou

FASM Jean de Vienne photo JM Bergougniou

Pendant une douzaine d’heures, le groupe aéronaval français, composé du porte-avions Charles de Gaulle, de la frégate de défense aérienne (FDA) Forbin, du bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Meuse, de la frégate anti sous-marine (FASM) Jean de Vienne et d’un sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) a fait l’objet de toutes les attentions. En effet, bien qu’il s’agisse de son sixième déploiement dans l’océan Indien depuis 2001, le groupe n’avait pas franchi ce lieu stratégique depuis 2011 et son retour de mission Agapanthe.






Cette traversée a été l’occasion pour le contre-amiral Chaperon, commandant du groupe aéronaval, d’accueillir à bord du porte-avions le général de corps d’armée aérienne Maire, sous-chef relations internationales de l’état-major des armées (EMA). 





Il a également reçu le directeur de l’Autorité du Canal de Suez (ACS) qui gère le passage d’environ 20 000 navires, civils et militaires, par an. Le canal de Suez est aussi et surtout un instrument essentiel du développement du commerce international Il jouit à ce titre d’un statut particulier, garantissant la liberté de passage.



PR Meuse photo JM Bergougniou

PR Meuse photo JM Bergougniou


Voie d’accès privilégiée vers l’océan Indien et l’Asie, le canal de Suez est régulièrement emprunté par les bâtiments de la marine Nationale engagés dans la lutte contre la piraterie ou contre le terrorisme. En se déployant au sud du canal, le groupe aéronaval démontre une nouvelle fois sa capacité à se projeter dans la durée loin de son port base.

Il contribue dès à présent à la sécurisation des espaces maritimes et entame en parallèle une série de manœuvres avec les forces armées des pays partenaires de la zone.





Mission Bois Belleau : Le groupe aéronaval Charles de Gaulle en exercice « White Shark » avec l’Arabie Saoudite






Cet exercice bilatéral, dont la dernière édition s’est tenue en 2011 alors que le groupe aéronaval achevait sa mission Agapanthe, a donné l’occasion au porte-avions, à son escorte et aux avions du groupe aérien embarqué, de réaliser plusieurs manœuvres opérationnelles et logistiques avec les unités de l’armée de l’air et de la marine saoudienne.

PA Charles de Gaulle photo JM Bergougniou

PA Charles de Gaulle photo JM Bergougniou

Au large de Djeddah, durant quatre jours, les navires du groupe aéronaval ont pu notamment participer à des exercices de défense aérienne (ADEX), effectuer des entraînements au tir et au ravitaillement à la mer avec leurs sistershipssaoudiens, la frégate anti aérienne Al Dammam, la frégate anti sous-marine Al Madinaet le pétrolier ravitailleur Boraida. Plusieurs opérations aériennes combinées (COMAO)ont également été organisées entre Rafale Marine, Super Etendards Modernisés français, Typhoon et F15 saoudiens, démontrant ainsi la capacité des deux pays à évoluer ensemble au sein d’une même force.
PA Charles de Gaulle  photo JM Bergougniou


Le dernier jour de l’exercice, le chef d’état-major des armées du royaume d’Arabie Saoudite a été accueilli sur le porte-avions Charles de Gaullepar le contre-amiral Chaperon, commandant la TF 473, afin de faire un bilan de cette coopération. Il a été rejoint, pour cette occasion, par le contre-amiral Antoine Beaussant, commandant la zone maritime de l’océan Indien (ALINDIEN). Au cours de cette rencontre, le général d’armée Hussain Al Qubayel a exprimé sa satisfaction pour les résultats atteints et a félicité chaleureusement tous les acteurs. Le groupe aéronaval a ensuite repris sa route vers le Sud afin de poursuivre sa mission de sécurisation maritime.





Depuis la signature d’un accord de coopération et d’assistance dans les années 80, les relations militaires entre la France et l’Arabie saoudite n’ont cessé de se développer. Aujourd’hui, cette coopération vise à développer les savoir-faire opérationnels communs et l’aptitude à opérer conjointement. Dans le domaine maritime, elle se traduit par des échanges d’officiers et le partage d’expérience tactique grâce à l’organisation d’exercices bilatéraux, comme ce fut le cas pour « White Shark ».


merci à Claude Arata, à Paul Roy
sources : 
Marine nationale
cols bleus 

http://fr.calameo.com/read/0003318760903e631229c?sid=47944cfea640db5a25ecc2b28e23a8d4

Photos JM Bergougniou


Aucun commentaire: