Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

16 déc. 2013

Galloo : Marché de déconstruction notifié pour six coques de la marine française

Galloo : Marché de déconstruction notifié pour six coques de la marine française





Le marché de déconstruction de six anciens escorteurs d’escadre, avisos-escorteurs et avisos de la Marine nationale a été notifié le 11 décembre au groupe franco-belge Galloo, son entrée en vigueur étant intervenue deux jours plus tard. Désarmés entre 1990 et 1999, les ex- Duperré, La Galissonnière, Enseigne de Vaisseau Henri, Commandant Rivière, Détroyat et Jean Moulin seront démantelés à Gand, en Belgique. Tous sont en attente dans le Finistère, au cimetière marin de Landévennec et à Lanvéoc-Poulmic, à l’exception du Commandant Rivière, stationné à Toulon.


Photo JM Bergougniou


Avant leur départ, Galloo et la Service de Soutien de la Flotte vont devoir réaliser un dossier de transfert transfrontalier de déchets, qui sera soumis aux autorités belges et françaises. 



Photo JM Bergougniou


Bien que désarmés depuis de longues années et sans valeur militaire, ces bateaux doivent également obtenir le feu vert de la Commission Interministérielle des Exportations de Matériels de Guerre (CIEMG). 


Une fois toutes les autorisations administratives obtenues, les coques seront mises à disposition de l’industriel, qui aura 30 jours pour organiser le premier départ. A l’Etat-major de la Marine nationale, on estime que, si tout se passe normalement, le convoyage devrait débuter à la fin du second trimestre 2014.
Photo JM Bergougniou




La déconstruction de ces six coques, qui représentent un poids global d’environ 13.000 tonnes, va représenter deux à trois ans de travail pour Galloo, qui a récemment achevé de démanteler, dans ses installations belges, l’ex-escorteur d’escadre Bouvet, mais aussi l'ancien méthanier Tellier, de GDF Suez.
Photo JM Bergougniou



MER ET MARINE 16 septembre 2013









Merci à Claude Bélec pour les plis

Photo JM Bergougniou

Aucun commentaire: