Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

23 nov. 2013

La Tapageuse Dernière cérémonie des couleurs Brest 22 novembre 2013

La Tapageuse Dernière cérémonie des couleurs Brest 22 novembre 2013





Le patrouilleur de 400 tonnes (P400) La Tapageuse a rentré pour la dernière fois le pavillon national lors d’une cérémonie le vendredi 22 novembre 2013. Cela met un terme à 25 ans de carrière, après 140 missions accomplies et 350 000 nautiques parcourus (20 fois le tour de la terre).




Retiré du service actif l’été dernier, le patrouilleur français La Tapageuse devrait quitter Brest et rejoindre Concarneau d’ici le début du mois de décembre. Le bâtiment va, en effet, être cédé par la Marine nationale. « La Tapageuse va être vendue à un prestataire qui sera chargé de la remettre en état et de la vendre à un pays étranger. Il y a plusieurs acheteurs potentiels », explique-t-on au ministère de la Défense.




 La commission de cession étudie actuellement les offres des pays acheteurs pour déterminer celles qui pourront être retenues. L’option des Philippines a été un temps privilégiée mais cela ne semble plus le cas, étant donné qu’en plus de désaccords nationaux sur ce projet, le pays a sans doute, après le passage du typhon Haiyan, d’autres priorités à traiter avant l’acquisition d’un nouveau patrouilleur.






Quant au prestataire évoqué, il s’agit de Kership, la nouvelle société commune créée par Piriou et DCNS en mai 2013. Une structure détenue à 55% par le Concarnois Piriou et à 45% par DCNS, chargée de commercialiser une gamme commune de patrouilleurs de moins de 100 mètres réalisés aux normes civiles. 

On notera que, selon les militaires, si le prestataire ne parvient pas à vendre La Tapageuse, il devra assurer son démantèlement.

Sources : Mer et Marine 













photos Claude Bélec et Bernard Hily





Ce patrouilleur commence sa vie opérationnelle en février 1988, d’abord à Cherbourg, puis en Polynésie française. Dans un premier temps, il est utilisé pour effectuer des tournées administratives dans les multiples atolls de l’archipel ainsi que pour des missions de sauvetage. Il est également sollicité dans le cadre des opérations Nautile, planifiées pour assurer la sécurité lors des essais nucléaires français à Mururoa et à Fangataufa. A partir de 2005, l’essentiel de son l’activité concerne la police des pêches.


Dixième et dernier patrouilleur P-400 construit par les CMN de Cherbourg, La Tapageuse a quitté Papeete, en mai 2012, pour Brest après un périple de 14.000 milles. Au cours de ses 25 années de service, le navire a accompli 140 missions, parcouru 350.000 nautiques, soit 20 fois le tour du monde, connu 22 commandants et 350 membres d’équipage.


Sources :

http://www.opex360.com/2013/11/23/le-patrouilleur-la-tapageuse-retire-du-service/










Aucun commentaire: