Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

20 juin 2013

Le feu est maitrisé sur l'île d'Europa, selon les TAAF




Par David Ponchelet
Publié le 19/06/2013 | 21:16, mis à jour le 19/06/2013 | 22:42

L'incendie qui a éclaté mardi après-midi sur Europa, dans le canal du Mozambique, aurait parcouru dix hectares, soit 0,3% de la surface de l'îlot français administré par les Terres Australes et Antarctiques Françaises.







© DAVID PONCHELET


Le feu est maitrisé mais la zone de l'incendie restera sous surveillance étroite pendant les 48 heures à venir. D'après le communiqué des TAAF, qui administrent les îles Eparses, le bilan est rassurant: pas de blessé, pas de dégât matériel et "l'impact sur la faune et la flore sera relativement limité".





Nature exceptionnelle et fragile

L'île d'Europa, 30 km2, dispose pourtant d'un patrimoine naturel exceptionnel et très fragile. Mais la zone touchée par ce feu de broussailles, au nord de l'île, était couverte de sisal et de choca, des plantes introduites par l'homme au début du XXème siècle. Avec la sécheresse, ces plantes se sont embrasées très rapidement, peut-être sous l'effet d'une étincelle provoquée par un tracteur ou une tronçonneuse. Le détachement militaire qui stationne en permanence sur Europa (14 hommes) étaient en train de réaliser des travaux d'éradication de ces plantes invasives. L'enquête devra déterminer les circonstances exactes du sinistre.

Voici la carte qui décrit les lieux et l'étendue du sinistre (source: TAAF)





© TAAF

Renforts en Transall

Des renforts ont été rapidement dépêchés sur place par Transall, au départ de La Réunion. L'avion de transport militaire a effectué dans la nuit de mardi à mercredi un premier vol de reconnaissance, avant de revenir à La Réunion charger du matériel de lutte contre les incendies et surtout des renforts humains: deux spécialistes du SDIS974, une vingtaine de militaires du 2ème RPIMA de Saint-Pierre, ainsi qu'un personnel des TAAF.




Europa, île quasi déserte

Sur Europa, il n'y a pas de population autochtone. Les rares tentatives d'implantation humaine, au XIXème et XXème siècle, notamment pour la culture du sisal, se sont soldés par des échecs. Un détachement militaire de 14 hommes (relevé environ toutes les 6 semaines) et un gendarme en détachement de La Réunion, représentent la souveraineté française. Des missions scientifiques sont organisées ponctuellement pour étudier la faune et la flore.

Aucun commentaire: