Chercher dans le blog

Rechercher dans ce Blog

16 juin 2013

Armada 2013 Visite sur le BEM MONGE

Armada 2013 Visite sur le 
BEM MONGE



Le BEM Monge aura été la vedette de l'ARMADA 2013. Il aura reçu pas loin de 25 000 visiteurs. Loin certes des MIR ou KRUSENSTERN (Крузенштерн), mais 

il me semble difficile de comparer le type de visite. 







File d'attente parfois sous la pluie...



Sur ces voiliers, les visiteurs faisaient le tour du pont et redescendaient sans découvrir le coeur du bateau.




Sur le Monge, la visite comprenait la passerelle, les machines, le CO, le carré commandant...


un tour complet du bâtiment.




Le Chef d'Etat-Major à l'occasion de sa visite à bord a exprimé sa satisfaction au commandant pour la qualité de sa représentation à l'armada 2013.

Peut-être que des vocations naîtront?



une vue des quais de l'armada 


le BEM Monge















quelques antennes

  • Capteurs de poursuite et observation de missiles
  • 2 radar Armor de trajectographie et analyse en bande C
  • 1 radar Normandie de trajectographie et analyse en bande L
  • 1 radar Gascogne de trajectographie en bande C
  • 6 antennes Antares de réception télémesure en bande I
  • 1 tourelle de suivi optronique (capteurs visible et IR)
  • 1 Lidar et capacité de tir de fusées sonde (pour sondages atmosphériques à très haute altitude)Cet ensemble de systèmes radars est le plus performant de la Marine et de la DGA





les anciens de la Jeanne avec le LV Pascal Guerriau qui a assuré le commandaement lors du désarmement de la Jeanne


Mise en place du piquet d'honneur



le mat

  • Système de communications par satellite à l'avant
  • SYRACUSE
  • Inmarsat
  • Radar de surveillance de l'espace aérien
  • Thomson-CSF DRB V15 C (Sea Tiger Mk 2) en bande E/F
  • Radar de navigation maritime
  • 2 Racal Decca DRBN 34A en bande I




le pont antennes



Le batiment dispose de deux radars Armor. Chaque antenne parabolique (10 mètre de diamètre formant un lobe de 0.35° et pesant 47 tonnes) peut suivre trois objets simultanément.
Ces radars de 5 GHz de puissance ont été conçus par Thomson-CSF pour le Monge qui possède les deux seuls exemplaires au monde. Ils fonctionnent en bande C (5400 à 5700 Hz).



Le spectre utile maximal est de 150 MHz et leur moyenne est de 20 kW (puissance crête maximale 1 Mw) en bilan de liaison permettant une portée théorique de 6000 km sur une SER (surface équivalente radar) de 1 m2.
Ce qui les rends capable de suivre une pièce de 2 Euros à 500 km.


Les tirs d’essai des missiles balistiques MSBS sont effectués soit depuis un sous-marin en plongée au large de Quimper,
soit depuis un pas de tir à terre sur le site de Biscarrosse de la DGA Essais de missiles (anciennement CEL, Centre d'essais des Landes).
Avant chaque tir, le Monge se positionne dans une zone « réceptacle » à proximité de l'endroit où retomberont les têtes après quinze à vingt minutes de vol

Du fait de la rotondité de la Terre, il sera le seul à observer le dernier tiers de la trajectoire jusqu'à l'impact en mer final de l'engin.
Deux axes de lancement sont utilisés depuis le golfe de Gascogne : l’un vers l'ouest, au large des États-Unis ; l’autre vers le sud-ouest en direction de la Guyane et du Brésil situé à plus de 6 000 km, (dans ce cas, le missile est tiré par un sous-marin positionné au sud de la pointe Bretagne).





Une autre mission de ce bâtiment est la participation au réseau national de surveillance de l'espace. En particulier, leMonge travaille en liaison avec le CNES lorsqu'un débris spatial menace d'entrer en collision avec un satellite d'« intérêt national ». Ses radars lui permettent de mesurer précisément les trajectoires des objets gravitant autour de la Terre.




la passerelle



le Port de Rouen 


le fauteuil du Commandant





le centre opération conduite du navire 





à suivre ...

Aucun commentaire: